Gundam Seed Mobile Suit RP


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aile diplomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle de Lioncourt
Ginn
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 27
Date d'inscription : 24/06/2008

Carte d'accès
Race: Naturelle
Camp: Cristallicia
Compétences: diplomatie, piratage informatique, sang-froid

MessageSujet: Aile diplomatique   Mer 9 Juil 2008 - 15:39

La colonie de Cristallicia s’éveillait tranquillement. L’activité qui sera la sienne dès sept heures du matin n’était pas encore à son comble, et pour cause : il était seulement six heures. Pourtant, quelque part au siège de son gouvernement, une branche du département Diplomatie était déjà sur pied. Comme tous les jours, en fait. Une équipe constituée par la responsable de l’aile était déjà en train de travailler d’arrrache-pied sur des documents et des dossiers qui traitaient de tous les sujets. On pouvait passer en revue tant les anciens événements pour y lire de nouvelles clés de compréhension qu’analyser les dernières déclarations du président de la nation neutre d’Orb. L’effervescence dans laquelle était plongée cette petite partie du palais dirigeant était toujours entourée de bonne humeur. Telle était la règle imposée par la draconienne chef du département : une équipe pour le matin, qui donnait tout ce qu’elle avait jusqu’à quatorze heure trente, puis une équipe du soir, qui restait jusque vingt-trois heures. Les deux travaillaient en étroite collaboration, supervisées par leur chef, Gabrielle de Lioncourt en personne. Le travail ne lui faisait pas peur, mais ses horaires étaient plus humains. Malgré tout, ses employés savaient qu’elle noyait sa tristesse de s’être retrouvée chef de famille pour cause de mort dans le travail. Elle n’était pas encore présente parmi eux, son bureau était éteint. Le bras droit de la jeune femme, Ian Hirune, était cependant déjà là. Il supervisait la dernière déclaration publique des Forces Fédérales Terriennes. Interrompant sa lecture, il se dirigea vers la machine à café, non sans avoir demandé qui d’autre en voulait. Et pour changer, il dût revenir avec la moitié de la machine dans les bras, pour répondre à toutes les demandes. Puis, il se remit au travail après avoir souri à la dernière plaisanterie d’un de ses subordonnés. Continuant sa lecture, il poussa un juron. Quelle aberration ! Les Forces Fédérales Terriennes, sans doute affectées par la Conférence d’Athènes, annonçaient purement et simplement que la soumission de Cristallicia leur était acquise. Or, c’était loin d’être le cas. Quelle aberration ! À moins qu’Edward Lightner ait fait des siennes sur Terre. Mais il était déjà revenu et n’aurait pas manqué de mettre sa colonie au courant, surtout le département de diplomatie. Et puis, une telle déclaration aurait été inacceptable ! Ian tendit la main vers son téléphone pour tirer le chef de la famille de Lioncourt de son sommeil. Il regarda sa montre et se ravisa. Il était déjà huit heure moins dix. Elle serait bientôt là, de toute manière. Mettant la moitié de son équipe sur l’affaire, il reprit sa lecture, question d’être sûr que rien ne lui avait échappé. Enfin, huit heures sonnèrent au cadran de l’horloge accrochée dans la salle de travail. Simultanément, Gabrielle de Lioncourt fit son apparition à la porte d’entrée. De petite taille, elle avait cependant l’allure d’une grande femme et dégageait une grâce féline, une énergie irrépressible, comme si nul obstacle ne pouvait la faire trébucher. Une rose rouge à la ceinture, Gabrielle portait une robe de satin noir, un peu froufroutante, au décolleté très échancré. Elle tenait son long manteau à la main. Elle avança rapidement dans la salle, ses talons noirs claquant sur le parquet.

- Bonjour, mesdames, bonjour messieurs.

Après ce salut traditionnel, le chef de la Diplomatie de Cristallicia partit dans son bureau, aussitôt rejointe par Ian. Elle en ressortit dans la minute qui suivit, débarrassée de son manteau et visiblement préoccupée. Souriante mais professionnelle, Gabrielle commença à donner ses ordres :

- Kaori, vérifiez que qu’Edward Lightner n’a pas fait de déclaration dans ce sens. Louis, contactez sans attendre notre contact des Forces Fédérales Terriennes. Rosita, vérifiez dans les rapports de l’équipe du soir que nous n’avons rien reçu annonçant la situation hier. James, appelez le bureau de veille à propos de l’affaire, je les veux sur ma ligne 2 dans trois minutes. Ofit, reprenez la traduction pour vérifier les concordances. Petrouchka, bloquez toute incursion de la presse tant que cette affaire ne sera pas réglée.

Elle tourna les talons et retourna dans son bureau, où elle s’entretient longuement avec Ian, puis avec le bureau de veille. Recevant au fur et à mesure les résultats de son équipe, elle prit rapidement une décision. Retournant dans la salle de travail, elle fit part de sa décision à son équipe :

- Je n’ai pas le temps de me déplacer en personne, mais l’affaire l’exigerait. Je vais envoyer mon cousin Armand sur les lieux, pour qu’il proteste haut et fort. Mais je vais tout de même faire un communiqué officiel pour clarifier la situation. James, vous me connectez avec le transmetteur officiel dans combien de temps ?

- Dans trente secondes, madame.


Gabrielle de Lioncourt passa dans une autre pièce d’apparence neutre et aux murs décorés aux couleurs de Cristallicia. Elle s’assit derrière une table centrée au milieu. Autour d’elle, des caméras à ne plus savoir qu’en faire. Une partie de l’équipe prit place derrière les imposants engins, cadrant rapidement le chef de la diplomatie derrière sa table blanche. La voix de James retentit depuis l’autre pièce :

- Connexion acceptée dans 3, 2, 1… En direct.

Aussitôt, Gabrielle se mit à parler, son équipe retravaillant l’image, ajoutant son nom, rang et titre pour l’image, sans oublier la présentation habituelle des communiqués officiels. Gabrielle démentit concisément et clairement l’information, sans envenimer les choses, mais avec une fermeté incontestable. La transmission dura à peine cinq minutes. Quand tout fut coupé, l’équipe applaudit la compétence de son chef et retourna sans attendre travailler. Une lourde journée les attendait encore.
Gabrielle retourna à son bureau, pour en être tirée quelques secondes plus tard à peine, par Ian. Un visiteur demandait à être reçu dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Aile diplomatique   Lun 17 Nov 2008 - 22:35

Un des hommes de mains de Lightner, portant un impécable smocking noir et des lunettes de soleil, fit irruption dans la salle de travail.
Il tenait à la main un disque contenant un message prioritaire destiné à Gabrielle de Lioncourt.
Mais n'étant pas complaitement cinglé, il prit bien garde à ne pas interrompre la transmission et l'enregistrement.
On ne dérangeait pas Mademoiselle de Lioncourt ainsi...un point c'est tous.
Donnant son identité à l'un de ses collaborareurs, il refusa poliment de le laisser transmettre le message. Il devait le remettre en main propre.

Une fois qu'il put approcher De Lioncourt, il s'inclina poliment avant de lui remettre le disque.
Sur ce dernier se trouvait les maigres donnés techniques extraites du Strike Noir, celle (encore plus maigres) du Minerva.
Ensuite venait un compte rendue des affrontements sur Yakin-Due puis la ceinture de débris.
Enfin un message d'Eward Lightner:


"Mademoiselle de Lioncourt. Vous trouverez dans cette disquette les dernières donnés concernant le MS de ZAFT connue sous le nom de Strike Noir. Je ne tarderais pas à retourner sur la colonie afin de superviser l'exploitation de cette appareil. En attendant je vous demande de prende en mainles suites de cette affaire de sorte à ce que Cristallicia ne soit nullement mis en cause et que le Strike Noir soit considéré comme perdue.
Lightner terminé."

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Lioncourt
Ginn
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 27
Date d'inscription : 24/06/2008

Carte d'accès
Race: Naturelle
Camp: Cristallicia
Compétences: diplomatie, piratage informatique, sang-froid

MessageSujet: Re: Aile diplomatique   Mer 19 Nov 2008 - 18:14

Ian semblait dire que le visiteur tenait à la rencontrer spécialement et ne transmettrait à personne d'autre ce qu'il avait à lui remettre. Devinant une communication d'un autre chef de famille, Gabrielle se releva, fit le tour de son bureau et sortit à la rencontre de l'inconnu. Inconnu qu'elle n'identifia pas, mais qu'elle classa immédiatement dans la catégorie des hommes de main de Lightner. Que lui voulait-il ? Gabrielle secoua ses cheveux roux d'un mouvement dédaigneux. Si c'était pour critiquer la transmission qui venait d'avoir lieu...

Mais nul reproche dans l'attitude de l'homme. Avec tout le respect qui lui était dû, il lui tendit une disquette. La curiosité de Gabrielle était piquée. Elle qui passait son temps libre à craquer les codes et à pénétrer dans les ordinateurs des autres chefs de famille, sans laisser de traces, se demandait le dossier qu'on lui transmettait. Serait-ce quelque chose dont elle avait déjà pris connaissance, via ses intrusions récurrentes, ou quelque chose qui venait de l'étranger ? Elle remercia d'un geste rapide l'homme de Lightner, et retourna sans tarder à son bureau, tout en disant à Ian qu'elle ne voulait être dérangée sous aucun prétexte.

Elle s'installa derrière son bureau et regarda son ordinateur portable. Ce serait un jeu d'enfant de savoir d'où provenait la disquette. Elle la glissa dans sa puissante machine et attendit quelques secondes. Une masse de données l'assaillit. C'était bel et bien Edward Lightner qui lui adressait le message. Elle prit connaissance de l'ensemble du disque, en prenant le temps de digérer l'information. Le tout avait été enregistré à bord du terminal du vaisseau-mère que Lightner aimait utiliser, et également à bord du Jugement Dernier. Passant sa langue sur ses lèvres, Gabrielle sourit. Ainsi, Lightner avait été dans l'espace pour tester son appareil ? Quelle désinvolture, juste après la Conférence d'Athènes, qui n'avait pas vraiment terminé comme il le souhaitait... Soit. Cristallicia avait un prototype de la plus haute importance en main. Et maintenant, il fallait à tout prix le dissimuler. L'idée que ce qu'elle allait faire n'était pas moral n'effleura même pas la sensuelle jeune femme. Elle avait sa propre conception du bien et du mal, et certainement pas une vision manichéenne. Mais avant toute chose, une dernière vérification.

Toujours en souriant, Gabrielle lança son ordinateur à la recherche de tous ceux qui avaient déjà entendu parler du Strike Noir dans la colonie. Il était primordial de savoir l'ordre d'importance prévu par Lightner. En fonction de la position qu'elle occupait dans ce classement, elle agirait vite ou non... Le résultat eut l'heur de la satisfaire et elle se mit au travail. Au moment où elle allait commencer, elle appuya sur un bouton de son téléphone, qui la reliait à Ian.

- Ian. Le vaisseau de M. Lightner est-il revenu à Cristallicia ?

Quelques secondes s'écoulèrent avant la réponse précise de son subordonné :

- Oui. Il est basé à l'astroport, et il semblerait qu'il y ait un prisonnier, au secret.

- Merci, Ian.


Coupant la transmission, Gabrielle voulut pirater les caméras de surveillance pour retrouver la trace de Lightner et voir à quoi il occupait son temps, surtout ce qu'il attendait du prisonnier - le pilote du Gundam, c'était évident. D'ailleurs, le Gundam en lui-même l'intéressait. Il était tout aussi logique que Lightner fasse appel à elle pour analyser le Gundam trouvé. Il avait le privilège de faire partie de ceux qui avaient deviné qu'elle était un hacker de talent. Mais il y avait autre chose de plus urgent. Il était hors de question d'avoir Orb ou ZAFT sur le dos, pas maintenant.

Soudain très satisfaite d'elle-même, Gabrielle remit en place une mèche folle et commença ses investigations. Comprendre les données accessibles. Vérifier l'information transmise aux autres. Les intercepter avant qu'elles n'arrivent au haut commandement. Craquer le code, changer le message, recoder. Ce n'était qu'une question d'heures. Et bien malin celui qui découvrirait que Cristallicia avait trempé dans la disparition malheureuse d'un prototype dont, d'ailleurs, personne n'était censé soupçonner l'existence. Parce que c'était ça, le plus beau, ce qui faisait le plus rire la superbe rousse. Lightner se préoccupait - et c'était normal - pour l'intégrité de sa colonie, mais en soi, des prototypes tels que le Strike Noir Gundam n'étaient pas dévoilés à tous, encore moins aux opposants. Même dans le cas - très improbable, et Gabrielle chiffrait les risques à 2 % - où on reconnaîtrait sa patte dans le piratage, il n'y avait rien à dire. Les prototypes de cette envergure ne pouvaient exister, ils étaient toujours cachés. Alors déposer une plainte internationale ! Et dans le pire des scénarios - dont les chances étaient inférieures à 1%, il restait l'art de l'éloquence et de la diplomatie à Gabrielle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aile diplomatique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aile diplomatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la Coutume Diplomatique Poitevine (Archives)
» LE RETOUR DE TU TUD PASSEPORT DIPLOMATIQUE EN POCHE
» Ma présentation --> Aile de Mésange
» Mary of Leeds ~ Un ange à l'aile brisée {PRISE !}
» Aile d'Ange (finit !!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Seed Mobile Suit RP :: Archives :: Archives du RP-
Sauter vers: