Gundam Seed Mobile Suit RP


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'arrivée des Atha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yuzumi nara atha
Le lion d'Orb alias le père de Cagalli
avatar

Masculin Nombre de messages : 2141
Age : 33
Date d'inscription : 27/07/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Orb
Compétences: Diplomatie

MessageSujet: L'arrivée des Atha   Sam 17 Mai 2008 - 16:27

La limousine avançait tranquillement dans la cité d'Athenes comme si de rien n'était. En ce jour, il n'était guère surprenant d'en croiser. En effet, ce jour marquait le début d'un congrès dont le but était de débattre sur les relations entre les coordinateurs et les naturels, marquant si le débat pouvait le permettre une nouvelle ère de paix. En tout cas, tel était le souhait du dirigeant d'Orb, qui allait représenter l'une des seules nations où les naturels et les coordinateurs arrivaient à cohabiter sans problèmes. Yuzumi Nara Atha était un fervent défenseur de la paix, et ne cessait de lutter pour que celle ci voit le jour, et cela en évitant tout conflit. Ce but était louable mais bien difficile à réaliser, d'autant plus que l'on faisait souvent pression sur lui pour qu'il réalise une quelconque alliance. Bien entendu, il avait rejeté pour le moment toute idée de ce genre, Orb étant et restant une nation neutre. Le représentant d'Orb n'était pas seul dans la voiture. En effet, sa fille, qu'il adorait plus que tout, était présente elle aussi. Un jour, si elle le souhaitait, l'avenir d'Orb dépendrait d'elle, et il avait insisté pour qu'elle vienne avec lui à cette conférence, afin qu'elle ait une idée de ce qu'était la politique. Au bout d'un moment, la limousine s'arrêta. Ils venait d'arriver devant le batiment où allait avoir lieu le congrès pour la paix. Descendant de la limousine, yuzumi, suivit de sa fille , se dirigea alors vers le batiment, escortés par une cohorte de gardes éloignant les journalistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cagalli
La tigresse du désert
La tigresse du désert
avatar

Féminin Nombre de messages : 4401
Age : 26
Date d'inscription : 09/12/2005

Carte d'accès
Race: Naturelle
Camp: Orb
Compétences: Vivacité d’esprit et pilote en tout genre

MessageSujet: Re: L'arrivée des Atha   Dim 25 Mai 2008 - 0:00

Cagalli s'était levé tôt le matin. Le réveil avait été dur; la politique n'avait jamais été son fort car elle préférait de loin foncer dans le tas plutôt qu'user de la parole. Mais son père avait insisté pour qu'elle l'accompagne. Et comme elle avait encore fait une gaffe quelques jours plus tôt et qu'elle se sentait moralement obligée de se faire pardonner, elle avait accepté en assurant son papounet que la conférence l'intéressait beaucoup. Maintenant, la tête contre la fenêtre à regarder la route qui défile, elle regrettait d'avoir accepté si facilement. Au début du voyage elle avait essayé de jouer la tête haute et avait posé quelques questions mais son père avait beau lui expliquer lentement et avec des mots simples elle n'arrivait pas à se passionner de longs discours sauf quand il s'agissait de machine ou de technique.
Heureusement le voyage arrivait à terme, bientôt il serait sur place. Peut-être allait-elle revoir du monde! Des gens qu'elle connaissait! Elle avait interrogé son père à ce propos mais ce dernier n'en savait pas tellement, les listes n'avaient pas vraiment été clarifiées sans doute par protection. En tout cas elle avait reçu des nouvelles du tigre du désert qui lui avait fait transmettre l'information qu'un des leurs allait sans doute venir pour se tenir renseigné... Cagalli espérait vivement qu'elle connaitrait ce fameux délégué!

La voiture s'arrêta et Cagalli suivit son père au dehors à travers le mince chemin que leur laissaient les journalistes. La jeune fille soupira d'en voir autant s'agglutiner, qu'allaient-ils encore inventer?! Enfin elle ne se laissa surtout pas perdre par son père qui affichait un air neutre de haut dirigeant. Il fallait qu'elle se montre digne de lui et ce n'était pas le moment de s'égarer. De plus elle avait un habit au couleur d'Orb et il était important de faire bonne figure pour tout ceux restés au pays.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com
Aikanaro Alliardech
Aegis
avatar

Masculin Nombre de messages : 313
Age : 26
Date d'inscription : 01/05/2008

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Combat rapproché, Capitaine

MessageSujet: Re: L'arrivée des Atha   Mar 27 Mai 2008 - 22:34

Cela ne faisait que quelques heures qu’Aikanaro subissait la gravité terrestre et déjà ses jambes flageolaient. Un corps développé dans une gravité artificielle d’environ 0.5g avait forcément des problèmes avec 1g de pression. Ironique de penser qu’à bord du Seven, son poids pouvait monter jusqu'à 3.5g sans qu’il ait le moindre problème…

La Navette de transport lunaire Will’o’wisp en provenance de Copernicus s’était posée à Athènes voilà 4 heures, emportant à son bord Aikanaro et William Tendreel, tous deux membres de l’équipage du navire d’exploration Icarius. Ils étaient venus à Athènes simplement pour offrir au monde entier deux preuves de l’existence de la vie extra-terrestre, et une conférence sur la paix était une des meilleures occasions pour présenter deux cadeaux et apaiser les tensions grâce au partage. Peut-être était-ce un peu idéaliste de la part des scientifiques, mais bon.


Les deux hommes avaient quartier libre pendant deux jours, le temps que le reste de l’équipage et la cargaison n’arrive à Athènes : Aikanaro décida de mettre ce temps à profit pour s’habituer à la gravité. Durant 17 ans de sa vie, il s’était entraîné aux arts martiaux en gravité et la salle de musculation recevait souvent sa visite. Pourtant, le poids qu’il ressentit dans ses jambes lorsqu’il fit les premiers pas sur Terre était harassant.

Athènes était une ville resplendissante, préparée spécialement pour l’occasion. Les murs de pierre blanche éclataient, de la musique et le brouhaha des passants formaient une ambiance de ville affairée. Il y avait même un saltimbanque qui récitait l’antique Odyssée à qui voulait l’entendre, avec gestes et costumes tout seul.

Flânant dans les rues de la capitale grecque, Tendreel et le jeune homme firent un peu les boutiques en se renseignant sur l’actualité, et, assis à la terrasse d’un café, jetaient des coups d’œil aux jolies filles. Un peu de chair fraîche pour ce vieux Tendreel ! 23 ans passés à voir les mêmes femmes encore et encore, ça finit par laisser des traces.

Aikanaro laissa ce vieux pervers vaquer à ses occupations, et décida de remédier à son problème de marche. Lorsque le vieux célibataire le vit revenir, Aikanaro s’était acheté une canne. Evidemment, Tendreel éclata de rire quand il vit le jeune homme de 17 ans arriver avec une canne noire, parcourue de motifs tribaux argentés. La poignée était classique, en demi-cercle et était nervée de petits fils pour améliorer la préhension sur l’objet. Toutefois, elle produisait un léger claquement lorsqu’elle touchait le sol, pas vraiment gênant.

Une fois la crise de rire passée et le café terminé (le premier café de la vie d’Aikanaro soit dit au passage), le garçon à la canne et l’ingénieur se remirent à déambuler sans but dans les rues d’Athènes.

Dans une des artères principales de la capitale, l’œil d’Aikanaro fut attiré par deux hommes, habillés en chemise noire. Ils ressortaient sur les murs blancs d’Athènes comme deux tâches ; l’un portait un étui de violon, l’autre un étui à guitare. Sa culture musicale était relativement limitée, mais Aikanaro savait que ces deux instruments ne s’accordaient absolument pas ensemble. D’autant plus que les badges à leurs poitrines les désignaient comme journalistes…

Un léger attroupement avait lieu un peu plus loin : une limousine noire venait de se garer, deux petits fanions à l’avant. Aro et Tendreel s’approchèrent, comme un peu tout le monde. Se frayant un chemin à coup de coudes et de canne, ils finirent par se heurter à un rang de garde du corps en costume noir ; au moins était-ils au premier rang pour voir les invités. De la voiture sortit un homme mûr, d’une petite cinquantaine d’années, les cheveux grisonnants sur les tempes et doté du maintien naturel des hommes sûrs d’eux et forts. L’autre passager était une passagère : une jeune femme aux cheveux blonds en bataille, aux traits exquis et souples, pourtant comme burinés par le vent, ou le sable. Ses yeux aussi reflétaient une volonté inébranlable. Si, vraisemblablement, ils étaient apparentés, alors le caractère était génétique.

Les deux journalistes-musiciens ne s’affairèrent pas comme les autres autour de leurs appareils photos, mais déballèrent le contenu de leurs sacs. Aikanaro eut une sorte de mauvais pressentiment, bien qu’il ne sache pas d’où cela venait. Les deux « journalistes » avaient sorti leur matériel, et aucun système d’enregistrement n’était fait en bois. Ni n’avait de corde. Un Arc. Tous les regards étaient tournés vers les politiciens, et personne ne vit l’homme bander son arme, ni la pointer vers la jeune femme…

* Flash-back et compagnie*
Au cours de ses 17 ans de vie en apesanteur, Aikanaro avait entraîné son corps aux arts martiaux et au sport. Etant né dans un lieu sans gravité, ses os et son organisme auraient pu croître de façon inconsidérée et chaotique s’il n’avait pas porté tout un attirail spécial, destiné à plus ou moins le mouler en forme d’être humain. Il a porté durant toute sa jeunesse des bottes en plomb magnétique pour le maintenir collé contre le sol ferreux du pont de l’Icarius. À cause de ceci, ses muscles des cuisses sont relativement hypertrophiés, ce qui n’est pas le cas de ses mollets, ce qui le gêne pour marcher.
* Retour dans le présent*

Devant le cordon de sécurité, Aikanaro faisait des grands gestes aux gardes du corps pour leur faire remarquer l’arme que tenait le faux journaliste. Mais impossible de les faire bouger, ils étaient parfaitement au courant que des plaisantins s’amusaient à leur faire tourner la tête pour pouvoir traverser en vitesse. Malheureusement, cette méfiance allait conduire leur protégée à avoir une flèche entre les deux yeux…

Prenant appui sur ses muscles des cuisses surdéveloppés, Aikanaro fléchit les jambes, et bondit aussi fort qu’il pût. Pile quand la jeune femme aux cheveux d’or passait devant lui. Pile quand la corde se détendit d’un coup.

Il poussa la jeune femme hors de la portée du tir. Ayant réussi à sauter par-dessus les gardes, il mit ses deux mains en avant et fit tomber la cible sur le tapis rouge. Tout se passa en un éclair : les molosses sortirent tous une arme de poing, deux se jetèrent sur le jeune homme. Une grenade fumigène et lacrymogène fut lancée dans la foule. Des cris aigus retentirent dans Athènes. Les yeux en larme, Aikanaro put se relever avec sa canne quand les deux molosses le lâchèrent.

Ils avaient chacun un poignard enfoncé jusqu’à la garde dans le dos. A travers ses paupières mi-closes, il put voir le second « journaliste » se frayer un chemin dans la foule en panique, un couteau dans la main. Il était proche. Trop proche. La jeune femme toussait, et ne pourrait pas l’éviter. Aikanaro prit sa canne dans sa main, et toujours dissimulé par l’écran de fumée, frappa dans les genoux de l’assassin. Celui-ci plia sous le choc, et le jeune homme l’enchaîna en le frappant à la nuque. Le mercenaire émit un gémissement sourd et s’effondra.

Le cerveau d’Aikanaro tournait à pleine vitesse. Comment savoir s’il y en avait d’autres ? Il prit la diplomate par le bras, et clopinant du plus vite qu’il pouvait, l’emmena vers une ruelle annexe de l’artère principale. Au moins semblaient-ils en sécurité.

_________________

YU MO GUI GWAI FAI DI ZAO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com/fiches-validees-d-eurasie-f99/
Aikanaro Alliardech
Aegis
avatar

Masculin Nombre de messages : 313
Age : 26
Date d'inscription : 01/05/2008

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Combat rapproché, Capitaine

MessageSujet: Re: L'arrivée des Atha   Sam 31 Mai 2008 - 14:03

- Teuheu… Mademoiselle ? ça va ?
- *tousse* je… je crois… Où est mon père ? Que s’est-il passé ?
- Votre père doit être en sécurité. Manifestement, vous étiez la cible d’un attentat… Je suppose qu’utiliser un arc en bois –teuheu- était le seul moyen d’échapper aux détecteurs de métaux. Vous avez eu de la chance.
- Surement… La jeune femme s’essuya les yeux, un peu embués par les gaz lacrymogènes. Tutoie-moi, veux-tu ? je n’aime pas les formalités. Et qui es-tu d’abord ?
- Un illustre inconnu avec une canne qui passait par là. Je te retourne la question.
- Cagalli Yura Atha… enfin tu vois la suite –teuheu-
- Mmmh… nan Razz faut dire que je suis un peu en retard sur les actualités.
- Suspect Mouais… tu crois qu’on est débarrassé des deux mercenaires ?
- Je pense. Tu es une politicienne; L’endroit le plus sûr semble être le Panthéon ou le Palais des Congrès. Le jour n’est pas près de se coucher, on peut y arriver bientôt. Allons-y, et restons sur nos gardes.


Aikanaro et Cagalli sortirent donc de la ruelle sombre, et se mirent à marcher rapidement à travers Athènes. Ayant étudié le plan de la ville, le jeune homme savait à peu près la direction du Palais des Congrès, apparemment plus proche. Malheureusement, Cagalli ne passait pas inaperçue, dans son habit d’apparat militaire bleu et blanc, au milieu de la foule. Il la força à mettre son blouson marron, mais lui non plus n’était pas très discret avec sa canne de toute façon.

Ils durent néanmoins demander à des passants leur chemin, et s’aider par deux fois des indications et autres plans. Au bout d’une demi-heure de marche intensive, ils arrivèrent finalement devant un grand bâtiment de marbre blanc, dont semblaient constitués tous les lieux névralgiques d’Athènes. Des vestiges d’une gloire passée, assurément.

Quand ils virent la jeune femme aux cheveux d’or, plusieurs « armoires à glace » en costume noir et aux lunettes de soleil se ruèrent sur elle. L’un d’eux se saisit même d’Aikanaro, l’immobilisant avec une clé de bras imparable



- Arretez !
- Mademoiselle ! Qui est ce gars-là ?
- C’est euh… mon garde du corps ! What a Face
- Il n’a pas vraiment l’air d’un garde du corps…
- Justement, qui irait le soupçonner ? Maintenant laissez-moi passer, je dois aller retrouver mon père.

Sous le ton autoritaire de la blondinette, les agents de sécurité s’écartèrent comme s’il s’était agi d’un général, lui ouvrant la voie vers le Palais. Vraiment, qui était-elle ? Aikanaro n’avait toujours pas eu de réponse satisfaisante à sa question. Alors qu’ils gravissaient les marches, Cagalli s’arrêta et chuchota au jeune homme :

« Ecoute, cet attentat n’a jamais eu lieu. Un acte terroriste durant une conférence sur la paix ne peut entrainer que des choses terribles. Certains y verront une occasion de renforcer leurs armées… il faut dissimuler cette attaque le plus possible, d’accord ?
- Je suppose que je n’ai pas trop le choix… puisque je suis ton garde du corps. Mr red
- Ha ha. Allons-y. Je crois que tu dois parler à Charmian, non ? Si tu la vois, tu pourras lui exposer ton projet. »

_________________

YU MO GUI GWAI FAI DI ZAO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com/fiches-validees-d-eurasie-f99/
Cagalli
La tigresse du désert
La tigresse du désert
avatar

Féminin Nombre de messages : 4401
Age : 26
Date d'inscription : 09/12/2005

Carte d'accès
Race: Naturelle
Camp: Orb
Compétences: Vivacité d’esprit et pilote en tout genre

MessageSujet: Re: L'arrivée des Atha   Dim 8 Juin 2008 - 12:45

Tout s'était passé très vite. Cagalli avait été littéralement projetée par terre -enfin heureusement sur le tapis, ce qui épargna à son costume de grands désagréments - par un parfait inconnu. Le seul truc qu'elle sentit à ce moment là si on excepte la douleur de la chute ce fut des cheveux noirs qu'elle se prit en plein dans les yeux! Alors que les gardes du corps commençaient seulement à réagir, tout s'embrouilla autour de la jeune fille. De la fumée faisait piquer ses yeux et sa gorge s'asséchait rapidement. Alors que Cagalli toussait toussait pour essayer de retrouver l'usage de son souffle elle se sentit soudain tirée par le bras toujours vraissemblablement par ce parfait inconnu. Mais qui était t-il pour oser interrompre toute la cérémonie d'entrée? Etait-il entrain de la kidnapper? Comment savoir qui étaient ses ennemis?

Une fois sortie de la fumée Cagalli put à nouveau respirer normalement, mais elle était encore atteinte de toux très fortes et régulières. Elle put cependant enfin jeter un coup d'oeil à la personne qui était en face d'elle. C'était bien ses cheveux qu'elle avait reçut en pleine poire tout à l'heure. Ils étaient noirs et mi-longs. Soudain Cagalli pensa à son père. Que lui était-il arrivé? Etait-il toujours sous la fumée? Etait-elle toxique? Elle interrogea l'autre qui la rassura et lui apprit l'histoire de l'attentat. Cagalli se sentit alors un peu pleurer des yeux. Elle détestait cette sensation qu'elle méprisait. Elle se les essuya mais cela servit qu'à les iriter encore d'avantages! La tête aussi lui tournait un peu. Elle répondit alors d'une manière très familière qui l'a surpris elle-même. Un seul objectif guidait maintenant la jeune fille, retrouver son père et s'assurer qu'il aille bien sans répandre le bruit de cet incident.

Suivie par le jeune homme dont elle ne connaissait toujours pas le nom, ils se mirent à chercher le Palais du Congrès. Finalement ils le trouvèrent après moult recherches à travers tout Athènes. Il faut croire qu'ils n'avaient pas un sens de l'orientation très élevé surtout dans cette ville inconnue. Cagalli avait maintenant récupéré tous ses esprits, et c'est avec son allure de fille du président d'Orb qu'elle se présenta au palais. Sous son ton autoritaire on les laissa passer.

Tandis que les deux jeunes gens marchaient dans le Palais à la recherche de Chamian, ils tombèrent nez-à-nez avec Yuzumi super inquiet pour sa fille dont il n'avait pas de nouvelles. Cagalli fut rassurée de voir que son père n'avait aucune égratinure tandis que ce dernier eut du mal à ne pas la serrer super fort dans ses bras. La famille était de nouveau au complet on allait pouvoir assister à la conférence. En réponse à la question muette de son père face au jeune homme qui l'accompagnait, Cagalli lui fit un clin d'oeil et devant les autres personnes présentes qui bien sûr écoutaient et guettaient les moindres mouvements de la famille Atha elle répliqua avec la plus grande simplicité :


- Mais enfin père, vous ne vous souvenez pas ? C'est mon garde du corps personnel!

Yuzumi restait pas convaincu mais comprenait parfaitement ce que Cagalli venait d'essayer de faire. C'était pourtant clair, l'heure n'était pas à ce genre de question. Cet inconnu l'avait ramené vivante et en bonne santé à son père c'est tout ce qu'il fallait. Suivant le cortège, la jeune fille se ré-ennuya déjà. Quelle lenteur! Elle en profita donc pour parler tout bas à son nouveau voisin et sauveur :


- Tu m'as toujours pas dit ton prénom!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com
Aikanaro Alliardech
Aegis
avatar

Masculin Nombre de messages : 313
Age : 26
Date d'inscription : 01/05/2008

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Combat rapproché, Capitaine

MessageSujet: Re: L'arrivée des Atha   Dim 8 Juin 2008 - 19:28

Le palais des Congrès tenait bien son nom. Rien que le Hall était aussi grand qu’un hangar. On pouvait presque y faire rentrer trois Mobile Suits accroupis ! Derrière les nombreuses colonnes de marbre, des agents de sécurité habillés en noir, tous reliés par une oreillette. Ils semblaient un peu gênés lorsqu’il marchaient, notamment lorsqu’il tournait vers la gauche : Aikanaro supposa la présence d’une arme sur chacun d’entre eux.

Cagalli courut vers un homme élégant, aux cheveux mi-longs grisonnants. Aikanaro mit un peu de temps à se souvenir de son identité : c’était le père de Cagalli. Mais pourquoi les gens l’appelaient-ils Présid… Ow. Donc Cagalli c’était… Ow…

Les retrouvailles furent plus froides que ce qu’Aikanaro avait cru. Mais en voyant l’armée de journalistes et de politiciens carnassiers à l’affût, il comprit qu’un débordement d’émotion prouverait à quel point cet attentat avait été efficace, et à quel point le point faible du Président était sa fille.

Après avoir échangé quelques banalités, le cortège d’hommes en costume noir reprit, dans un silence terriblement ennuyeux, puisque les journalistes avaient été écartés. Seul le son de la canne noire tapant sur le sol blanc troublait la tranquillité des lieux.

La jeune fille se pencha vers le garçon, et avec une nuance d’ironie et de malice, lui fit remarquer qu’il était toujours un inconnu !



- Oups, que c’est malpoli de ma part, euh… dis, tu as un titre de politesse ou je peux t’appeler simplement Cagalli ? Je t’appellerai Ojô-sama tant qu’on sera ici ^^ Bref, je m’appelle Aikanaro, Aikanaro Alliardech. C’est un peu long comme nom, je sais, mais je l‘ai pas choisi. Cool


Un homme dans le convoi toussa légèrement. Quelle bande de rabat-joie ! Suspect

Après avoir traversé un atrium imposant, ils arrivèrent tous dans la salle de réception. Encore plus grande que le Hall, les murs recouverts de tentures de velours rouge et décorée de nombreuses tables rondes, elle était remplie de diplomates et de politiciens des quatre coins du monde. Un homme parlait sur l’estrade, débitant d’un ton monocorde un discours répété maintes fois. Plus intéressante, assise à coté, se trouvait une femme aux cheveux dorés.

Aikanaro avait déjà vu son image dans les journaux : Charmian Larmilla.

S’étant stoppé au milieu de la marche, Cagalli lui tira un peu sur le bras. Elle lui montra du pouce une table vide où s’était assis son père, Yuzumi Nara Atha. Apparemment, ils allaient assister à la conférence, un peu en retard certes, mais bon.

Aikanaro commença néanmoins à somnoler ; il n’était pas habitué aux discours interminables des politiciens.

_________________

YU MO GUI GWAI FAI DI ZAO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com/fiches-validees-d-eurasie-f99/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée des Atha   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée des Atha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Seed Mobile Suit RP :: Archives :: Archives du RP-
Sauter vers: