Gundam Seed Mobile Suit RP


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La quête du Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heinnrich Kemmler
Ginn
avatar

Masculin Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 13/06/2006

Carte d'accès
Race: Coordinateur
Camp: Arcadia
Compétences: pilote, informaticien,

MessageSujet: La quête du Graal   Sam 10 Mai 2008 - 23:36

TOC TOC

Hein’ venait de frapper à la porte de la chambre de Soun mais aucune réponse n’y trouvait écho. Il décida alors d’ouvrir la porte, celle-çi n’était pas fermée à clef mais personne n’était dans la pièce.

« Je suppose que c’est mieux ainsi, je suis guère doué pour les séparations….. »


Prenant une lettre dans la poche interne de son uniforme, il se pencha sur la couchette de Sonia. Il souleva l’oreiller et déposa le pli. Il se mit à penser que ces nuits avec Sonia allait beaucoup lui manquer. C’était une des raisons qui l’avait fait se décider à partir le soir même. Il savait qu’il ne pourrait plus partir sinon.
Il se dirigea vers le hangar pour rejoindre Douglas….

« Douglas, as-tu pensé à ce que je t’avais demandé….Tu sais les deux ou trois babioles qui pourrait m’être utile »


« Oui suis moi….. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir à toutes les idées dérangées qu’y germe dans ton esprit, toute fois je t’ai préparé une petite babiole. C est un mélange de charges de portes couplées à des capsules de carburant sous pression. Je t’en ai préparé 6, de quoi faire un joli petit effet. »

« Super Douglas, j’essaierais de les utiliser au mieux. Encore merci »

Les deux hommes se firent une accolade puis Hein se dirigea vers son MS.

« Hé, j’ai encore pas mal de choses à te montrer, alors pense à revenir »


« Je vais essayer Douglas, Promis »


Arrivée à son MS, Sonia sortit de derrière le Silver. Hein sourit, à la foi heureux de la voir mais aussi stressé par cette dernière entrevue.
Sonia, les larmes aux yeux, lui sauta dans les bras

« Je n’essayerais pas de t’en empêcher, je sais bien que ça serait peine perdue, mais promets moi de revenir. Je ne veux pas te perdre. Je ne peux pas….. »

« Je te promets Sonia, je reviendrais….. Du moins je ferais tout pour. Je ne veux, non, je ne peux pas me passer de toi. Je t’aime »

« Moi aussi »

Après un long moment dans les bras l’un de l’autre, ils s’échangèrent un dernier baiser. Hein monta dans le Silver et celui-ci s’activa. Il avait réussi à contrôler ses émotions, mais dans le MS à l’abri des regards, les larmes coulaient sur ses joues. Il pensait que c’était peut être la dernière fois qui la verrait.
Il s’élanca hors du vaisseau. Il entra les coordonnées, qu’il avait déduit par les différentes informations récupérées dans la base de données de la base à Orb.
Après de longues heures, il arriva à une zone remplie de débris. Une masse importante émergeait des débris, ressemblant une vieille base détruite et abandonnée. Après un scan minutieux de la base, il détecta une émission d’énergie. Il pensa qu’il serait plus prudent et discret de s’en approcher sans le Silver. Il cacha ainsi son MS dans un débris métallique puis se rapprocha de la base avec ses propulseurs de sa tenue en sautant de débris en débris. Il parvient à trouver un poste d’observation assez intéressant.

******

Deux Zaku étaient cachés et semblaient inactivés. Après deux méticuleuses précautions, il se rapprocha des deux MS. En effet, pour limiter l’émission d’énergie ils avaient du être désactiver mais prêt à être utiliser au cas où. Une entrée était difficilement décelable. Il choisit de prendre une précaution. Il plaça deux des charges améliorées de façon à créer une diversion si le besoin s’en ferait sentir. Il contourna la base afin de trouver une entrée discrète par la partie la plus abimée de la base. Il trouva un conduit d’aération assez grand pour qu’il puisse infiltrer la base par ce biais. Arrivée à une zone respirable, il se débarrassa de sa tenue spatiale qui était vraiment une gène dans son évolution à travers la base. Après avoir parcouru plusieurs couloirs, une vive discussion arriva à ses oreilles. Il se plaça de façon à voir la scène.
Un homme, lieutenant de par sa tenue, criait après un mécanicien et un scientifique.

« Messieurs, vous devriez avoir fini ce vaisseau. Que faites vous ?? »

« Un problème dans l’O/S, nous empêche de rendre fonctionnel ce vaisseau »

Le scientifique montrait du doigt quelque chose derrière lui, Heinnrich ne pouvait pas voir de quoi parlait cet homme. Sa position était bien trop mauvaise.

« Je vous laisse 24h, après je descend l un des vôtres toutes les heures. J espère vous donnez plus d entrain à trouver le problème comme ça. »

Hein se déplaça pour avoir une meilleure vue. Le spectacle n’était pas pour le rassurer. 8 militaires de l’armée de Zaft armés de fusils, maintenaient en otages une trentaine de mécaniciens, techniciens et scientifiques. Avec le lieutenant, cela faisait neuf hommes à neutraliser. Un vaisseau tout noir, se dressait là. Il ne reconnaissait pas le fuselage, ni le type de ce vaisseau. Soudain d’un sas, deux hommes arrivèrent. Heinnrich constata qu’il avait eu de la chance de ne pas s’être fait repérer et réalisa que si il faisait exploser sa charge, l’éboulement que ça provoquera bloquera le seul passage possible. Cependant il ne voyait pas comment faire autrement pour prendre l’avantage et même comme ça, il allait tenter le diable….
Les deux hommes de la ronde arrivèrent vers le lieutenant pour signaler que tout était normal. Hein se lanca, l’explosion provoquée par la charge, surpris tout le monde. Heinnrich sortit de sa cachette, arrivant dans le dos à ses ennemis. Il tira deux balles, tuant directement les deux soldats à côté du lieutenant et mis en joue le lieutenant se tenant à moins d un mètre et se mettant sur son côté pour ne pas être sous l’angle d’un soldat ambitieux.

« Je vous conseille, lieutenant, de lever les mains et de demander à vos hommes de jeter leurs armes, sinon je n’aurais pas de scrupule à vous descendre. »

« Vous n’avez aucune chance et puis vous semblez être seul… »

« Vous n’avez pas tord, mais ne dit on pas que c’est face au mur que l’Homme montre sa vraie force. Ne me tentez pas lieutenant !!!, je pourrais vous tuer et me mettre à l’abri avant que vos Hommes me tuent."

Le lieutenant réfléchit. Les paroles avaient été dit avec beaucoup d’assurance et semblait avoir fait mouche.

« Faites ce qu’il dit »


Les mécaniciens se saisirent de leurs armes. Soudain un scientifique, ayant pris un pistolet sur l un des militaires le pointa sur le lieutenant. Heinnrich s’interposa

« Et doucement l’ami, ça sert à rien ce que tu veux faire. »

« Vous savez pas tout ce qu on a enduré jusqu à aujourd’hui. Certains ont même vu leurs familles souffrir, se faire tuer pour nous obliger à les aider »

« Et alors souhaitez vous vraiment avoir les mains aussi sales qu’eux »

Là dessus un mécanicien s’était rapproché et tenta de le désarmer. Surpris par la tentative, le scientifique pressa la gachette. Le coup de feu partit frappant Heinnrich dans le ventre. Il accusa le coup, il sentit le lieutenant bougé alors se jeta à terre en se retournant braquant son arme juste pour voir le lieutenant lui sauter dessus pour le désarmer. Le coup partit plus par réflexe que par volonté mais frappa l’officier en pleine tête. Heinnrich se tenait le ventre, la douleur commencait à se propager. Un des mécaniciens l’aida à se relever. Le scientifique s’approcha de lui en voulant s’excuser. Heinnrich l’arreta d’un signe de la main.
Sur un ton souffrant il s’adressa à tout le monde.

« On n’a pas le temps pour se réjouir de votre liberté, ni de ma prise de ce vaisseau. Nous devons partir rapidement. J avais gardé l’officier vivant afin qu’il continue de nourrir son commandement des informations sur l’évolution de la construction de ce vaisseau. Sans lui, ils vont savoir qu’il y a eu un problème donc nous devons partir. Combien de temps vous faut il pour terminer l’O/S. »


Un des scientifiques sourit

« Le vaisseau est fini depuis longtemps. Nous faisions exprès de perdre du temps. Mais qui êtes vous et comment saviez vous qu’on était là »

« J’expliquerais tout ça en route, je vais vous conduire dans une base neutre ou vous serez en sécurité et où vous pourrez choisir ce que vous voulez faire. Sachez simplement que je me nomme Angeluce, pilote de MS sur L’Angel…. Vu que je ne vois pas de portes, y’aurait il un armement disponible sur ce vaisseau »

« Nous nous sommes toujours demandés comment il comptait le sortir. Enfin bien qu’il ne soit pas réellement conçu pour de grandes batailles, il possède un canon très puissant et un blindage très résistant. Je devine assez bien ce que vous projetez de faire et je peux déjà vous dire que d’allumer le mur devant nous pour sortir va abimer sérieusement l’avant du vaisseau mais ça n’aura pas vraiment d’incidence. »

« Parfait…. Montez tous à bord. «


Il se retourna vers les soldats restant.

« Messieurs, après l’explosion de la paroi de cette base vous mourrez et puis j ai placé des charges dans la base pour la détruire totalement. Vous n’avez donc aucune raison de rester içi. J ai besoin de personnel de pont, je suppose que vous n’étiez pas içi au hasard. Donc je vous propose que vous m’aidiez en échange je vous promets de vous donner les moyens de retourner sur votre planète si tel est votre souhait quand nous serons à destination. »

Les soldats se regardèrent, puis l’un d’eux acquiesca de la tête.

« Bien que deux mécaniciens, les tiennent sous bonne garde et préparez vous, nous partons »

Chacun se mit à son poste, la passerelle était gardé par deux mécaniciens armés et Heinnrich prit place sur le siège de commandement. Son tein était pâle et des gouttes de sueurs apparaissaient sur son front. Pendant qu’il se déshabillait afin de procéder à un pansement compressif, il donna ses ordres sur le haut parleur….

« j’explique comment ça va se passer. On va tirer sur la paroi, créant un espace assez grand pour sortir le Graal. Ah oui je viens de le baptiser ainsi, j’espère que ça ne dérangera personne. Dès que nous sommes sortis nous vérifierons que les deux Zaku en dehors de la base n’ont pas été détruits par l explosion de tout à l’heure. Ensuite, nous nous dirigerons vers le signal de mon MS, le Silver, afin de le récupérer. Pour finir nous ferons route vers ces coordonnées. Elles nous emmèneront direct dans la ceinture d’astéroïde de la Terre. »


Le vaisseau s’activa et le canon principale du Graal se mit en charge. Puis sous l’ordre d’Heinnrich, le vaisseau fit feu. Le tir déchira la cloison de la base, créant une grande turbulence sur le vaisseau. L avant du vaisseau fut touché mais comme l’avait pensé le scientifique, cela ne créa aucune grave avarie. Sur les deux Zaku, un était indemne, l’autre inutilisable. Après qu’il est récupérer le Zaku ainsi que le Silver, le vaisseau se dirigea vers les coordonnées données par Heinnrich. Celui vérifia l’exactitude de la trajectoire.
Trois scientifiques firent leur apparition sur la passerelle.

« Angeluce, serait il possible de vous demander si le MS blanc provient bien de la Terre et si oui comment êtes vous entrer en sa possession. »


Heinrrich allait de plus en plus mal. D’une voix hésitante et faible, il commenca

« Je vous dois bien une explication. Je viens d’Orb. J ai découvert par hasard votre base et le Silver par la même occasion et après plusieurs mois, j ai réussi à terminer l’O/S. Suite à un petit problème, j ai du détruire votre base afin de me créer une diversion qui malheureusement échoua. Je fus repêché par l’Angel et j’ai accepté de rentrer sous les ordres du commandant ce vaisseau, My’en. J avais fait une copie de vos données et j’ai pu travailler dessus. C’est ainsi que j ai pu grace à plusieurs recoupements d’informations surtout celui du journal de la base, situé à peu près cette base et
la suite vous la connaissez. Je voulais voir ce qui avait provoqué vote départ précipité et l’abandon du Silver. J’avais bien dans l’idée que ça serait intéressant. Et maintenant si vous me parliez du Graal. »


« Le Graal….On doit vous dire qu’on trouve ce nom parfait. C est un vaisseau de type croiseur mais avec un fuselage plus allongé plus fin sur lequel on a adapté des réacteurs plus puissants afin d'améliorer sa vitesse. Sa paroi et sa structure ont été aussi renforcé afin d améliorer sa résistance. Ce vaisseau était à la base prévu pour l’espionnage ou pour la destruction d’une cible précise grâce à son canon avant très puissant et d’une grande portée. Il est muni d'un radar très puissant, lui permettant de rester à distance et ainsi cacher sa présence. Plusieurs modifications ont permis de le rendre indectable sur les radars enfin jusqu à une certaine distance. Cependant, l’affrontement de ce vaisseau avec d’autres croiseurs se terminerait bien mal pour ce vaisseau. Il comporte une multitude de gadgets et d’armes secondaires très utiles, mais…… »

Heinnrich venait de tourner de l’œil et de perdre connaissance. Le scientifique le giffla violement pour lui faire reprendre ses esprits.

« Mon garçon tient le coup, nous sommes bientôt arrivés aux coordonnées indiquées»

Heinnrich redressa la tête, sa vision se troublait et la passerelle du vaisseau semblait bouger dans tout les sens. Heinnrich alluma une communication vers l’exterieur, sur un réseau sécurisé.

« Angel à Angeluce. Je vais apparaître…sur votre…radar…dans pas longtemps. J’arrive avec une quarantaine de personnes….. dans un vaisseau de type croiseurs. Je vous…..demande de nous guider vers vous »

Heinnrich avait de plus en plus de mal à rester conscient. Les dernières paroles qu’il prononcait sortait avec difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La quête du Graal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Île au crane + Maudit Graal
» le Saint Graal
» SACRE GRAAL !
» les Etains du Graal
» Chevaliers du Graal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Seed Mobile Suit RP :: Archives :: Archives du RP-
Sauter vers: