Gundam Seed Mobile Suit RP


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gundam Evolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Gundam Evolution   Ven 9 Mar 2007 - 16:42

Gundam Evolution

Après le désastre de la troisième guerre mondiale, l’humanité se relève de ses cendres et repart à la conquête des étoiles.
Des huit milliards d’humains qui peuplaient la Terre, près de cinq milliard ont vus leur vies retournée à la poussière lors de ce que l’ont à appelés plus tard la Guerre des Dix Minutes.
Les plus grandes œuvres de l’humanité furent jetées à bas par l’une de ses propres créations : l’arme atomique…
Les quelques survivant de cette tragédie s’unirent finalement sous la houlette de trois nouvelles organisations, dont deux n’étaient autres que les principaux antagonistes du précédent conflits…
Le monde capitaliste renaquit sous la forme des sept plus puissantes Corporations qu’il avait engendrée. Celle-ci formèrent l’Alliance Inter corporation (AI) qui fut à l’origine des premières Colonies spatiales. Cette alliance ne tarda pas à attirer près d’un milliard d’hommes et de femmes issus du monde entier.
A l’instar de l’AI, les religieux les plus fervents s’unirent pour former, à la surprise générale, une nouvelle église ou plutôt un nouvel ordre de religieux. Ce fut la naissance de la plus puissante organisation terrestre actuel : l’Ordre de la Nouvel Aube (ONA).
L’Ordre parvint, grâce à des discours enflammés, à unir près de deux et demi milliards d’être humains sous son égide.
Néanmoins, il fut des hommes et des femmes pour refusés de retourner sous des régimes qui, s’ils étaient radicalement différents des précédents, leur feraient courir les mêmes risques qu’avant. Ceux si décidèrent de s’unir pour former l’Union Libres, confédérations de groupes ethniques puis de pays ayant choisis de travailler ensembles tout en conservant leurs identités propre.


Mais la Terre n’était pas encore prête à accueillir tant d’être humains après les destructions qu’elle avait subies. C’est ainsi que l’AI mis à profit les immenses ressources emmagasinées de part le monde aux cours des années antérieur à la guerre pour créer les premières colonies de l’espace. Cette colonisation commença cinq ans après la guerre et marqua le début de l’ère de la Conquête Spatiale (CS).
Vingt ans plus tard, en l’an 20 de la CS donc, les sept premières colonies furent achevées, une pour chaque Corporation ; qui ne tardèrent pas à leur adjoindre de nouvelles au fils de l’accroissement de leurs populations.
Ces vingt années furent pour l’Ordre et l’Union des années de labeurs et de peines car toutes deux oeuvrèrent à la réhabilitation d’une planète dévastée.
Par une coïncidence de l’histoire, c’est lorsque l’AI acheva ses sept premières colonies que l’Ordre et l’Union déclarèrent la Terre habitable. La faune et la flore avaient recouvré tous les continents grâce à l’immense banque génétique que les prédécesseurs de l’Ordre avaient établis.
Toutefois, l’Ordre interdits tous clonages humains et l’Union se garda bien d’aller à l’encontre de cette interdit afin d’éviter tout affrontements.
En l’an 20 CS, l’Ordre et l’Union commencèrent à établir leurs propres colonies de l’espace. Respectivement quatre pour l’Ordre et trois pour l’Union bien qu’elle le fit secrètement et n’en dévoila jamais l’emplacement.
Ces colonies furent achevées environ en l’an 40CS. A cette période la population humaine s’élevait alors à près de dix milliards d’individus.
Hélas, tous n’allait pas pour le mieux…Si tous aspiraient à la paix, l’AI et l’Ordre se surveillait jalousement, notamment aux sujets de routes commerciales et de gisement de minerais spatiaux. Tant et ci bien que des conflits menacèrent d’éclater. A nouveaux l’Ordre et l’AI s’armèrent et se préparèrent à livrer bataille…Ce ne fut que grâce à l’intervention de l’Union et à celle d’une faction jusque là inconnue que le pire fut évité.
En l’an 42 CS, l’Union invita les représentants de l’Ordre et de l’AI à bord du croiseur « Lueur d’espoir » en orbite de la Terre afin de trouver une solution au conflit qui menaçait d’ensevelir à nouveaux l’humanité. A ce concile, plus tard appelé « Concile des Lumières », vinrent le Cardinal Magnus pour l’Ordre et le Président Satsuke pour l’AI. Mais deux autres invités imprévus abordèrent le croiseur… Un homme et une femme tous vêtus de noir se présentèrent comme étant les émissaires des Gardiens Dragon ; organisation secrète oeuvrant à la préservation de l’humanité. Ceux-ci parlèrent avec une telle autorité et leur vaisseaux étant tellement avancés technologiquement (les premiers Mobiles Suites) que les deux belligérants et l’Union se mirent d’accord sur un traité. Le traité de l’Aube. Celui-ci interdisait tous conflits armés sur Terre, tandis que tout affrontement spatial devrait recevoir l’accord préalable des Gardiens Dragons qui déciderait du lieu et de la date de l’affrontement. De même que la Terre, les colonies furent déclarées intouchables. Le vainqueur de l’affrontement remporterait l’enjeu du litige.
C’est ainsi que l’Ordre et l’AI se livrèrent pendant dix ans à d’innombrables joutes spatiales, les Gardiens Dragons arbitrant les batailles, sans parvenir à remportée un avantage quelconques bien que les deux partis mirent au point leur propres Mobiles Suites.
Le conflit bascula néanmoins en l’an 90CS. Depuis la colonie d’Ingeneria de l’AI, le professeur Arcanowitz annonça être en mesure d’améliorer les capacités physiques et mentales d’un individu grâce à des manipulations génétiques. La nouvelle fit l’effet d’une bombe…
L’ordre ordonna au professeur de détruire ses travaux et d’abjurer publiquement tout en menaçant l’AI d’une intervention militaire. Celle-ci se déclara déterminée à protéger le professeur Arcanowitz et se tourna vers les Gardiens Dragons.
Ceux-ci décrétèrent que l’affrontement aurait lieu en orbite de la lune, le 22 mars de l’an 90CS.
Mais contrairement à ses habitudes, les Gardiens Dragons ne dépêchèrent pas d’émissaires sur le lieu de l’affrontement mais envoyèrent deux de leurs membres sur la colonie d’Ingeneria.
Simultanément, l’Ordre envoya une flotte, contrairement à l’AI, n’on pas sur le lieu de l’affrontement mais droit sur la colonie ! Foulant ainsi littéralement le traité du pied…
Le vingt-trois mars de l’an 90 CS une flotte de l’Ordre attaque par surprise Ingeneria tandis que deux MS des Gardiens Dragons pénètrent la colonie…

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...



Dernière édition par le Ven 9 Mar 2007 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Ven 9 Mar 2007 - 16:43

Phase 1 : Attaque surprise

Vingt-trois mars, année 90CS, colonie spatiale Ingeneria de L’AI, 13h30 standard.

Le soleil artificiel de la colonie était proche de son plus haut niveau, le climat était celui d’un début d’après midi de printemps, doux et calme.
Assise à une table devant la baie vitrée de la villa de son père, la petite Luminara observait d’un œil tranquille l’activité du centre de recherche scientifique. Bien que ce mot ne signifia pas grand-chose pour elle. Ses petits yeux bruns de huit ans suivaient le va et viens incessant du personnel du centre, plusieurs mères en dessous de ses jambes se balançant en rythme régulier. Son attention se reporta sur le plat de spaghetti qui attendait qu’elle lui porte le coup de grâce. Ce qu’elle fit en quelques secondes ! Elle adorait les spaghettis, surtout ceux préparés par son père. Une fois son repas terminé, Luminara se cala confortablement en arrière sur sa chaise et passa ses petites mains derrière ses cheveux blonds coiffés en deux couettes tombant sur les côtés de sa tête. Son attention fut soudain attirée par du bruit provenant du salon. Descendant de sa chaise, elle se dirigea vers le salon après avoir réajustée sa robe noir qui lui arrivait jusqu’aux genoux. Une fois sur le seuil elle constata que son père avait fini de préparer leurs bagages et se tenait maintenant tourné vers la baie vitré. Il portait encore sa blouse blanche de travaille par-dessus un costume trois pièce bruns des plus élégants. Ayant remarqué son arrivé, le professeur Arcanowitz se tourna vers sa fille.
Celle-ci constata que ses cheveux bruns n’étaient toujours pas coiffés et qu’il ne s’était pas rasé non plus. Il portait négligeament ses lunettes bien trop loin de ses yeux bruns et avait une cigarette en bouche. Ce que Luminara n’appréciait pas du tout !
Ce dernier s’avança vers sa fille, en prenant un air aussi décontracté que possible :

« -Alors Lumi tu as fini ton repas ? »

Le son suave de sa voix plaisait beaucoup à Luminara, qui s’empressa de répondre et de se jetée dans ses bras ouvert.

« -Oui ! Dis ont est vraiment obligés de partir ? Et puis alors pourquoi tu attends tellement ? Tu n’as pas envie de partir hein ?
-C’est vrai, tu as raison, mais nous n’avons pas le choix. Je t’ais déjà expliqué que de méchants hommes n‘aiment pas mon travail et qu’il vaut mieux que nous partions ailleurs. Mais j’attends le message d’un ami qui pourrait nous aider à vivre tranquilles. Il ne devrait plus tarder maintenant. Tu as de la bolognaise sur le nez !
-Alors on l’attend ensemble ! D’accord ?
-D’accord ! »

Tenant sa fille dans ses bras, le professeur Arcanowitz contempla le reste de la colonie à travers la baie vitré du salon de sa villa. Sans savoir que son destin était déjà scellé…

A des kilomètres de là, deux Mobiles Suites filaient de toute la puissance de leurs tuyères de poussée additionnelles à travers l’espace en direction d’Ingeneria. La forme sphérique de la colonie s’affichait à présent sur l’écran de control du MS de tête.
Le Maître Dragons Samuel Ostings se concentrait sur ses commandes. Sa combinaison noir le serrait de trop près mail il s’en fichait pas mal. Seul sa mission comptait. Ses ordres étaient claires : ramener par tous les moyens le professeur Arcanowitz et le fruit de ses travaux, détruire ce qu’ils ne pouvaient transporter.
Un coup d’œil rapide sur ses scanners lui révéla que le MS de son apprentie se trouvait un peu en retrait sur la gauche du sien. De plus il remarqua tout une série de signaux se situant tous juste à quelques kilomètres de la colonie, et venant en ligne droite de la Terre.
Samuel activa son communicateur :

-Samantha ! Ont se débarrassent de nos tuyères additionnels et ont met le cap sur le vecteur 6-21-7. Active ton système fantôme.
-Mais maître ! Nous sommes à plusieurs kilomètres en dehors de notre points d’entrée initial, je…
-Je sais, mais cette flotte en approche ne me dit rien qui vaille… On entrera par la zone de traitement des déchets de la colonie. Si je me souviens biens des plans que j’ai vus nous y trouverons un hangar peu surveillé.
-Il s’agit probablement d’une flotte commerciale, et…
-Une flotte commerciale ? Regarde tes scanners ! Cette flotte ne communique pas entre elle et a coupé ses signaux de navigations. Elle est trop loin de la colonie pour être détectée mais nos détecteurs sont plus performants que les leurs, et cela ne durera pas à mon avis.
-Effectivement, vous pensez qu’il puisse s’agir d’une flotte de combat ? Peut être une manœuvre d’intimidation.
-Je préfère ne pas prendre de risque, prend le nouveau cap !

Samuel aligna son MS sur le nouveau vecteur puis activa son système fantôme qui devrait le rendre indétectable au radar. Il vit avec satisfaction sur son moniteur Samantha faire de même. Leur deux MS filant à présent droit sur la zone de traitement des déchets.

A quelques kilomètres, un impressionnant croiseur de combat progressait dans le vide spatial entouré d’une escorte, non moins impressionnante, menace silencieuse pour la colonie qui non loin de là ne se doutait de rien.
Bien que tous ses feux de navigations fussent coupés, un appareil passant à proximité aurait pus lire son identifiant peint sur sa coque, à côté de son blason. Ce dernier représentait la lettre O stylisé gotique irradié par les rayons du soleil à coté duquel figurait un P majuscule barré d’un trait, et n’importe quel appareil passant à proximité aurait donc sus qu’il s’agissait d’un croiseur de l’Ordre de la Nouvel Aube affilié à la Pax Dei (Paix de Dieu), la branche armée de l’Ordre…Comme tous le reste de son escorte. Il s’agissait du Croiseur de Suprématie Spatiale Splendeur Divine. De sa proue à sa poupe se trouvait des dizaines de canons lasers, ioniques et à plasma. Sa proue abritait la passerelle de commandement ainsi que divers salles, tandis qu’elle était séparée de la poupe par une section plus mince abritant deux grands hangars de lancement s’ouvrant sur chaque flanc du vaisseaux. Sa longueur totale était de près d’un kilomètre pour une largeur de trois cent mètres, hormis pour la section central de deux cents mètres de larges.
Sur la passerelle, le Capitaine Ermrael se trouvait en face d’un dilemme de taille ! Il devait annoncé à son supérieur directe que toute la flotte était en place et qu’il attendait ses ordres. Mais ce supérieur se trouvait être un membres de l’Inquisition réputés pour ne pas supportés qu’un subordonné lui adresse la parole sans y avoir été inviter…Alors que faire lorsque cet inquisiteur regardait fixement devant lui à travers la baie vitré de la passerelle depuis près de vingt minutes ? Ermrael opta pour un compromis. Se dirigeant à pas mesuré vers l’homme, sous les regards peux envieux de son équipage, il stoppa son mouvement à deux mètres sur la droite de son supérieur en se débrouillant pour faire suffisamment de bruit pour signaler sa présence. Pendant une poigné de secondes qui semblèrent au vieux capitaine des années, l’inquisiteur ne donna aucun signe d’avoir remarqué sa présence. Ermrael commença à s’inquiétés en pensant à ce que l’inquisiteur pourrait faire s’il prenait sa conduite pour un manque de respect… Toutefois, à son grand soulagement, ce dernier tourna légèrement sa tête sur la droite tout en continuant à lui tourner le dos et s’adressa à lui :

-« Qu’y à-t-il capitaine ? »

La voix était grave et Ermrael sentit sa gorge se nouée, mais parvint néanmoins à ce mettre à un garde à vous impeccable et à articuler :
-« Monseigneur, toute la flotte est en position d’attaque. Tous les vaisseaux ont pris leurs positions. Le silence radio a été respecté.
-Très bien capitaine. »

Ermrael était sur le point de se retirer lorsqu’un nouvel individu surgit de derrière lui et prit aussitôt la parole. Son visage avait des traits brutaux, son œil droit était remplacé par un oculaire bionique de même que son bras droit qui n’était plus qu’un assemblage de métal aux formes musculaire bien supérieur à celle d’un être humain ordinaire. L’individu portait l’uniforme noir des membres de l’inquisition ainsi que leur assurance dans son maintient.
Ce dernier n’adressa pas un regard à Ermrael et s’adressa aussitôt à l’inquisiteur :

-« Monseigneur, quand attaquons nous ? »

Une pointe d’excitation accompagnait sa question, ce qui ne plaisait pas du tous à Ermrael.
Mais l’inquisiteur se retourna, sa cape noire ondulant légèrement, révélant un élégant uniforme noir fermé par un col serré. Sur sa poitrine était fixé des décorations indiquant ses faits d’armes. Il arborait une expression déterminée sur son visage, aux traits bien plus fins que son vis-à-vis.

-« Lancé les troupes de la première vagues Capitaines Ermrael, mais avant rapprochez le vaisseaux et effectuez une frappe tactique. Visez les portes des hangars et les installations de défenses.
-Mais monseigneur… nos tirs risquent de toucher des civils ! Et…
-Et quoi ? Vous voulez les invitez à bord ? Je m’en moque capitaine, occupez vous d’obéir aux ordres ! Me suis-je bien fait comprendre ?
-Bien monseigneur. »

Ermrael se retourna, après un rapide salut, pour donner ses ordres. Dans son dos, l’individu parlait avec l’inquisiteur. Soudain tous deux se retirèrent. Avant de franchir le seuil de la passerelle, l’inquisiteur ajouta :

-« Une fois vos troupes dans la colonie j’y débarquerais personnellement avec la seconde vague d’assaut, le colonel Alderberg m’accompagnera. »

Dans la colonie, deux MS venaient tous juste de pénétrer la zone de traitement des déchets sans se faire repérer. En un instant, leur deux corps s’affaissèrent, permettant à leurs pilotes de poser pied sur le sol de la colonie.
Retirant son casque de vol, Samantha sortie son pistolet semi-automatique et se dirigea au pas de course vers la porte indiquant « sortit » à quelques mètres de son MS. La déverrouillant, elle s’assura que la voie était libre avant d’adresser un signe de tête à son maître qui la rejoignit en quelques instants. Ensemble ils traversèrent au pas de course de nombreuses coursives peux empruntées avant de déboucher en plein centre scientifique. Debout côte à côte, Samuel dépassait Samantha d’une tête. Ses yeux gris clair scrutaient la demeure du professeur Arcanowitz, qu’il aurait pue reconnaître entre mille après en avoir mémoriser la forme sur des photographies prisent avant la mission.
Soudain, une violente explosion secoua la colonie, bientôt suivis d’une autre et d’une autre encore. Les explosions finirent par se succéder, obligeant Samuel à remettre en place ses cheveux noirs mis longs tandis que Samantha peinait à se maintenir debout.

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...



Dernière édition par le Lun 14 Mai 2007 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Ven 9 Mar 2007 - 16:45

Dans la salle de control de la colonie, l’agitation était à son comble. Les indications fusaient de toute part :

-« Impactes multiples confirmés sur la paroi extérieur !
-Croiseur inconnu détecté en approche lente ! Identification… croiseur d’assaut de la Pax Dei ! Toute une flotte derrière lui, au moins trente vaisseaux.
-Nouvel vague de frappe en approche ! Les portes des hangars ne résisteront pas ! »

De nouvelles explosions firent trembler la salle.

-« Brèches multiples aux niveaux des hangars et des systèmes de défenses !
-Barges d’assaut en approche, elles nous aborderont dans deux minutes.
-Massez les troupes aux points d’arriver des barges ! Quels appareils nous restent ils ?
-Tous nos chasseurs sont détruits ou trop endommagés, de même que pour nos Mobiles Suites ! »



Dans sa villa, le professeur Arcanowitz serait sa fille de toutes ses forces. Avant d’avoir pu se renseigner sur la situation, la porte de la villa s’ouvrit sur un jeune homme tenant à la main une enveloppe comme si elle contenait quelque chose d’aussi précieux que la pierre philosophale. Ce dernier s’avanças avant d’y avoir été prier.

-« Professeur Arcanowitz ? J’ai pour mission de vous remettre ce message. Il émane d’Alexander Dirwinne. »

Le jeune homme lui tendit l’enveloppe qu’Arcanowitz s’empressa de lire.
Pendant ce temps Luminara observa ce jeune garçon qui ne semblait pas perturbé par le bombardement.

-« Tu n’as pas peur ? Comment tu t’appelles ? Quel âge as-tu ? »
Le jeune fut quelque peu surpris mais mis un genou à terre pour lui répondre.

-« Si j’ai peur mais je ne le montre pas. Je m’appelle Joshua Hammer et j’ai dix sept ans. Et toi ? »

Sa voix était calme et posé, ce qui plus beaucoup à Luminara. Avant qu’elle ne puisse une voix se fit entendre dans toute la colonie, ce qui fit se redressé Joshua.

« -les troupes de l’Ordre ont atterries ! Les troupes de l’Ordre entrent dans la colonie. »

Elle remarqua alors qu’il avait une arme fixée à la cuisse droite d’un pantalon gris. Il portait un blouson de cuire brun assez endommagé et des chaussures de bonnes façons mais usée également. Il devait avoir beaucoup voyagé.

-« Je n’aie plus aucuns doute, vous êtes bien un envoyé d’Alexander, ce que j’ai lu dans cette lettre le confirme. Lui seul aurait pu savoir tous ces détails. Je vais donc suivre le conseil de mon ami et vous suivre jeune homme.
-Navré, mais il n’en est pas question ! »
La voix provenait de la porte. Comme un seul homme Joshua, Luminara et Arcanowitz se retournèrent pour découvrir deux individus vêtus de noir se tenant sur le seuil de la porte.
Celui qui avait parlé était le pus grand des deux et se tenait en avant.

-« Je suis Samuel Ostings, maître Dragon. J’ai ordre d’emmener le professeur et sa fille loin d’ici. »


A bord de sa navette, l’inquisiteur écoutait le rapport de l’un des hommes de la première vague d’assaut :

-« Nous avons pris le control du hangar principal mais nous rencontrons à présent une forte opposition. Nous ne pouvons progresser, mais une poignée d’homme a réussi à s’introduire en direction du centre de recherche scientifique, ils y seront d’une minute à l’autre.
-Tenez bon lieutenant, je vous envoie les troupes de la seconde vague. Je vais personnellement prendre le control du hangar secondaire, il parait plus proche du centre de recherche. Que vos hommes fassent sauter la villa de cet hérétique d’Arcanowitz !
-A vos ordres ! Louée soit la Lumière ! »

L’inquisiteur se tourna pour être entendu par son pilote :

-« Pilote ! Posez vous dans le hangar secondaire !
-A vos ordres monseigneur.
-Vous n’y allez pas de main morte mon cher Lightner. »

Assis à côté de lui, le colonel Alderberg se permettait quelque familiarité maintenant qu’ils n’étaient plus à bord du Splendeur Divine. L’inquisiteur Edward Lightner prit un air entendue

-« Et après ? J’obéis aux ordres en détruisant tous le travail du professeur. Cet idiot a gardé toutes ces découvertes chez lui, alors je fais tous sauter…Normal. »



A peine le Maître Dragons eu-t-il terminé de parler que la jeune femme derrière lui laissa échapper un juron avant de se plaquer contre le mur de la villa.

-« Maître ! Des troupes de l’Ordre approche ! Il faut partir sans plus attendre. »

Instantanément Arcanowitz se rua avec sa fille dans les bras en direction de la porte de derrière, suivi de Joshua et de Samuel. Mais en quelques instants la porte vola en éclats et trois hommes portant des armures de combats et armés de canons à impulsions portatifs firent irruption et commencèrent à faire feu. Arcanowitz s’écroula touché à l’épaule et à la jambe.
Joshua eu tous juste la présence d’esprit de renverser une table et de se cacher derrière, mais des balles commencèrent à faire des trous au travers. Sortant son arme, il se prépara à faire feu, mais Samuel se rua au contact des soldats. Dégainant une épée longue, semblable à celle d’un chevalier des temps anciens, il l’éleva et para les tirs de ses opposants avants de l’abattre sur l’un celui du milieu qu’il tua net. Effectuant une rotation sur lui-même il trancha en deux un soldat au niveau des hanches avants de faire faire à sa lame un cercle parallèle à lui-même qui éventra le soldat derrière lui de bas en haut.
Joshua, qui était accourue au secours d’Arcanowitz n’en croyait pas ses yeux…Aidant le professeur à se relever, il se retourna pour constater que la jeune femme avait hâtivement barricadée la porte d’entrée qui tremblait sous les assauts des soldats à l’extérieur. Passant à côté deux elle parla vite puis se cala contre le battant de la porte arrière :

-« La porte ne tiendra pas longtemps, il faut atteindre nos MS avant qu’il ne soit trop tard.
-Il est déjà trop tard Samantha ! Les soldats des deux camps se trouvent déjà entre nous et la zone de traitement des déchets. Il faut partir en direction du hangar secondaire et y trouver un vaisseau. C’est notre dernière alternative.
-Mais ils risquent de nous rattraper, d’autant que le professeur est blessé !
-En ce cas…partez devant je les retiendrais de mon mieux.
-Maître…
-Il suffit, fait ce que je te dis ! »

Soudain la porte principal céda, laissant un flot de soldat s’engouffrés telle les flots d’un barrage rompus. Samuel chargea dans la mêlée et fit tournoyé son épée qui faucha deux soldats en armures. Vidant le chargeur de son pistolet à bout portant il abattit trois autres gardes et repoussa les autres dans une autre pièce sous l’effet de la surprise.
Pendant ce temps Samantha avait entraînée les trois autres à sa suite en direction du hangar secondaire. Ils couraient à travers les installations de la colonie, au milieu de dizaines de personnes fuyants les combats qui ne leur prêtaient pas la moindre attention. Joshua soutenait le professeur et tenait Luminara par la main qui ne cessait de sangloter. Soudain une énorme explosion retentit, jetant un grand nombre de personne à terre. Se retournant, Samantha constata avec horreur que la villa du professeur venait d’exploser. La violence de l’explosion était telle qu’il ne restait plus que les murs du ré de chaussée. Les corps sans vis des soldats de l’Ordre étaient disséminés sa et là…

-« Nonnnnnnn ! Maître ! »

Samantha voulu faire demis tour mais Arcanowitz la retint avec son bras gauche.

-« N’y aller pas ! C’est de la folie ! »
A contre cœur, Samantha se laissa entraînée vers leur destination. En son cœur elle se demandait se qui avait pu advenir de son maître, mais elle savait pertinemment que nul n’aurait pu survivre à une telle explosion…
Les explosions se faisaient à présent plus rare, aussi l’accès au hangar ne leur fut pas trop difficile. Celui-ci était encore désert à leur arriver. De nombreux vaisseaux étaient alignés des deux côtés de la piste, mais Joshua semblait attirer par un appareil en particulier.

-« Voila mon vaisseaux » dit il en désignant un petit appareil au fuselage assez fin et pourvue de chaque côté d’une tuyère de poussée et d’une paire d’ailes.
-« Il n’est pas assez grand fit remarquer Arcanowitz, il faut en trouver un autre.
-Pourquoi ? Nous rejoignons Alexander non ? Cette fille n’a pas besoin de venir avec nous ! En plus c’est une Gardienne Dragon, qui voulait vous enlever, qu’elle se débrouille !
-Sans toi, oui ! » Rétorqua Samantha en sortant son arme. Les choses auraient pu dégénérer si une nouvelle explosion n’avait pas fait sauter la porte du hangar.
Trois appareils portant la marque de l’Ordre firent irruption et se posèrent sur la piste.
En un instant de nombreux hommes armés en descendirent, suivis de deux personnages apparemment importants. L’un deux avait un bras robotique en guise de bras droit et son œil droit était remplacé par un oculaire bionique. Le suivant était plus grand et portait une longue cape noire. Les apercevant, l’homme se raidit avant de hurler :

-« Soldat voila l’hérétique et sa fille ! Abattez les ! »

L’air du hangar fut soudain saturé de tirs fusant dans les deux sens. Samantha abattit trois soldats avant de se mettre à couvert derrière des caisses. Evitant de justesse de nombreuses balles mortelles Joshua ouvrit le feu à son tour et abattit deux autres soldats. Les autre n’en demandèrent pas davantage et se mirent vivement à couvert. Samantha en profitât pour se ruer vers le professeur, mais s’était sans compter l’inquisiteur Lightner…Surgissant de derrière un pilier il pointa son pistolet vers Arcanowitz et tira deux fois…Le choc fut instantané…
Une balle siffla dans les airs avants d’atteindre de plein fouet Arcanowitz au cœur. Celui-ci chancela sous l’impact et tomba au sol sous les pleurs de Luminara. La seconde balle toucha Samantha à l’épaule droite, la faisant s’écrouler aux côtés du professeur qui se mourrait et lâcher son arme.
Confiant en sa victoire, Lightner approchait à présent, son arme pendant au bout de son bras, un sourire aux lèvres…

-« Bien, il est temps d’en finir une bonne fois pour toute… »

Se positionnant au dessus du corps sans vie du professeur que Luminara serait toujours en sanglotant, il pointât son arme dans sa direction lorsque des bruits de courses se firent entendre suivis de coups de feu. Détournant la tête il pus voir les forces de défenses de la colonie investir le hangar et commencer à affronter ses hommes. Cet instant d’inattention suffit à Joshua qui bondit de sa cachette et se mit aux commandes de son appareil. Ce dernier bondit dans les airs du hangar et Joshua l’amena droit sur l’inquisiteur. Lightner eu tous juste le temps de bondir de côté et de tomber au sol avant que l’appareil n’effectue un demi-tour à l’endroit où il s’était trouvé. Emergeant de l’habitacle Joshua hurla à Samantha de monter à bord avec Luminara tandis qu’il vidait son chargeur sur l’inquisiteur. Mais la précipitation empêcha Joshua d’ajuster ses tirs, la plupart des balles allant mourir contre le mur ou les caisses de matériels. Une seule frôla la joue de l’inquisiteur, lui laissant une cicatrice d’où un mince filait de sang s’écoulait.

Lorsque Lightner fut à nouveaux sur ses pieds, il assista impuissant au départ du petit appareil et de ses occupants dans l’espace…

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Sam 7 Avr 2007 - 16:30

Phase 2 : Evasion



Debout dans le hangar secondaire de la colonie d’Ingeneria, l’Inquisiteur Lightner serait le poing, bouillonnant de rage. Un filet de sang s’écoulait de sa joue gauche dont les gouttelettes perlaient et tombaient jusqu’au sol. Sa mâchoire était crispée et sa bouche tordus en un rictus de haine et de fureur.
Tout autour de lui ses hommes affrontaient les forces de défenses de la colonie. De nombreux soldats étaient déjà tombés des deux côtés, mais les hommes de l’Ordre étaient en infériorité numériques. Ils commençaient à être cernés de toute part mais attendaient un ordre de leur seigneur. Accroupis derrière une caisse de matériel, le colonel Alderberg tentait de contenir la contre attaque des forces de défenses. Il ne lui restait plus que douze hommes valides tandis que ces adversaires les pressaient de toute part. Mais cela n’avait pas d’importance, Alderberg était un soldat né, l’ennemi pouvait venir aussi séré que des phalanges des temps anciens il s’en fichait. Il suivrait aveuglément l’Inquisiteur Lightner, quel que soit le prix à payer. Toutefois, ils avaient accomplis leur objectif, aussi chercha-t-il Lightner des yeux afin de demander de nouveaux ordres. Il le repéra soudain à quelques mètres sur sa droite, totalement immobile malgré la proximité de leurs ennemis. Impressionner par son calme Alderberg se rapprocha de son supérieur, après avoir ordonné à ses hommes de se regrouper autour des navettes. Lightner ne donnait pas le moindre signe d’avoir conscience de sa présence, de celle de leur ennemis ou de la bataille qui faisait rage alentour. Arrivé à quelques pas, Alderberg constata que l’Inquisiteur avait été blessé, bien que superficiellement. Luttant contre l’envie de plonger à couvert, Alderberg se mit au garde à vous puis enchaîna prestement. Le temps leur manquait pour se perdre en civilités :

-« Monseigneur ? Arcanowitz est mort, pouvons nous nous replier ? L’ennemi nous sert de toute part, nous ne tiendrons plus longtemps ici. »

Lightner ne sourcilla pas. Un tir de fusil percuta une caisse juste à côté d’Alderberg qui eu à peine le temps de se jeter à terre pour éviter une nouvelle rafale. Lorsqu’il releva les yeux, les lèvres de l’Inquisiteur remuèrent subrepticement :

-« Ils se sont échappés…
-Qui donc Monseigneur ? »

La panique commençait à gagner Alderberg, son relais de communication était submergé par les demandes incessantes de ses hommes de décrocher. Les tirs se rapprochaient. Lightner se retourna soudain, l’avant bras relevé et le poing serré, la mâchoire crispée par la haine. Une lueur ardente couvant dans ses yeux. Un flot de paroles jaillit soudain :

-« Alderberg on se replis ! Tous aux navettes ! Mais récupéré le corps d’Arcanowitz. »

Alderberg ne pus même pas répondre car Lightner s’était élancé vers sa navette personnelle. Il ni lui fallut que quelques secondes pour l’atteindre, malgré le feu nourris de leur ennemi. Rapidement, Alderberg envoya deux hommes récupérer le corps sans vie d’Arcanowitz.
Mais lorsque tous les survivants du groupe furent embarqués, deux énormes portes coulissèrent à l’extrémité du hangar, dégageant le passage à un énorme blindé sur chenille d’ôter d’un canon de près de 200mm. Ce dernier ouvrit le feu sans sommation sur les trois navettes, pulvérisant l’une d’elle d’un seul coup. Les deux navettes rescapées, dont celle de Lightner, arrachèrent leurs occupants au chaos mortel du hangar.
A bord de la navette de tête, Lightner s’arracha à la contemplation du corps d’Arcanowitz pour s’emparer de la console de communication, rejetant violemment son opérateur contre la cloison. Les doigts tendus, l’Inquisiteur composa la fréquence de son vaisseau amiral, le Splendeur Divine.
-« Capitaine Ermrael ? Ici Edward Lightner, ordonné immédiatement à tous nos vaisseaux de recherchés un petits appareils qui viens tous juste de sortir du hangar secondaire. Que les appareils les plus proches l’abattent sans sommations ! C’est un ordre et votre objectif prioritaire a compté de maintenant ! Quiconque n’obéira pas ou se montrera indulgent envers la cible se verra soumis à La Question !
-A…a vos ordres Monseigneur… »

Lightner coupa la communication et contempla un instant le vide spatiale séparant la flotte de la colonie…enfin ce qu’il en restait. Les tirs du Splendeur Divine et du reste de la flotte avaient sérieusement endommagés la superstructure de la colonie, envoyant de nombreux morceaux de métal et d’autres matériaux dans le cosmos. On y trouvait également un grand nombre de MS endommagés, certains portant l’emblème de la Pax Dei , mais la plupart appartenant aux forces de défenses de la colonie qui s’étaient vus abattre tous juste après avoir décollés.
La conséquence était qu’il était des plus difficiles pour un appareil d’évoluer autour de la colonie dans un périmètre de trois kilomètres aux alentours du point d’entrer des forces de l’Ordre. Un croiseur ne le pouvant tous simplement plus sans subir d’importants dommages.

*Maudits gamins !*

De son siège, Lightner observait les navettes de débarquement de l’Ordre décollés du hangar principale avec à leur bord les rescapés des deux premières vagues d’assaut.
Il ne lui fallut pas longtemps pour arriver à bord du Splendeur Divine. Sitôt débarquer, Lightner se rua vers la passerelle de commandement, laissant Alderberg gérer ses hommes et leur macabre cargaison. L’arrivé de Lightner sur la passerelle provoqua un sursaut d’activité. L’officier de pont voulue l’annoncé, mais à peine eut il crié : Inquisiteur sur la passerelle ; que Lightner avait rejoint le Capitaine Ermrael devant la baie d’observation. L’Inquisiteur était excédé, non seulement il n’avait reçu aucune nouvelle de sa proie mais en plus le Splendeur Divine se trouvait encore trop en retrait pour intervenir.

-« Capitaine comment se fait il ? rugit Lightner. Je croyais vous avoir donner des ordres précis ! Le vaisseau est bien trop éloigné du hangar secondaire !
-Pardonnez moi seigneur, mais ne fallait il pas récupérés nos barges d’assaut ? Un grand nombre d’entre elles sont encore en route, nous ne pouvons…
- Vos histoires de barge ne me concerne pas Capitaine, répliqua froidement Lightner. Faite les ralliées les autres vaisseaux de la flotte et tachez de retrouver cet appareil.
-B…bien monseigneur. »

Ermrael se détourna pour donner ses ordres lorsqu’un opérateur vint se mettre au garde à vous derrière l’Inquisiteur :

-« Monseigneur, message prioritaire du patrouilleur Sainte Croix, appareil non identifié repéré non loin de la sortie du hangar secondaire. Commençons l’attaque. »


_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...



Dernière édition par le Jeu 12 Avr 2007 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Sam 7 Avr 2007 - 16:32

Agrippé aux commandes de son chasseur trois places, Joshua slalomait au travers des débris ceinturant la colonie. Le petit appareil évitait avec grâce les obstacles et fonçait à la vitesse maximale qu’autorisait l’environnement dans lequel il évoluait.
Ils avaient réussi à s’échapper in extrémistes du hangar, mais la situation était des plus délicate et guère enviable…Le professeur Arcanowitz était mort, abattue d’une balle dans le cœur, Samantha avait reçue une balle dans l’épaule droite et c’était un miracle qu’ils se soient échappés sans subir plus de dommages. Sans l’arrivée impromptue des forces de défenses de la colonie, ils seraient probablement tous déjà mort à l’heure actuelle.
Assise juste derrière Joshua, Luminara pleurait abondamment tandis que Samantha, qui se trouvait à l’arrière de l’habitacle, tentait sans succès de la réconfortée, serrant les dents quant à la blessure qui l’élançait à son épaule. Du sang sans écoulait, celle-ci n’ayant pas trouvée le moment de bander la blessure et de stopper l’hémorragie.
En face deux, la flotte de l’Ordre maintenait sa position. Derrière eux la colonie dressait sa forme imposante. Il était exclue de faire machine arrière, bien qu’opposés, Joshua et Samantha avaient conclus qu’il n’était pas sur d’y retourner car Luminara attirerait les convoitise sitôt que serait connue la mort du professeur Arcanowitz. Après tous elle était la dernière personne à être au courant de ses recherches même superficiellement. N’empêche, ils étaient bien coincés ! Pas plus qu’ils ne pouvaient faire machine arrière ils ne pouvaient allés de l’avant, les vaisseaux de l’Ordre grouillants droit devant eux…
Joshua consulta son ordinateur de bord. Malgré les débris alentour, celui parvint à identifier de nombreux vaisseaux ennemis, le plus proche étant encore occupé à pilonner la colonie bien que sans grand succès. Le système de navigation signala à Joshua que les coordonnées qu’il devait rallier, s’il suivait le plan, ne pouvaient être atteintes via le vecteur de fuite initial du fait de la présence des vaisseaux ennemis. Il lui fallait donc improviser pour passer de l’autre côté de la colonie et retrouver le Commandant Alexander Dirwinne … Il lui restait trois voix possible, la première passait au dessus de la colonie, la seconde en dessous, le dernière à l’opposée de la flotte de l’Ordre.

*Ce qu’il y a de merveilleux avec l’espace, pensa Joshua, c’est qu’il est en trois dimensions.*

Mais sur ces trois voix, deux se trouvaient déjà éliminées : passer au dessus de la colonie les réduiraient à de simples cibles de foire pour les artilleurs adverse, quant à passer en dessous s’était trop risqué car son radar de bord n’était pas assez performant pour repérer d’éventuel appareil ennemis. Restait la voix la plus longue, sur sa droite, faire le grand tour. A condition qu’on le laisse faire. Ce « on » désignant tout autant les troupes de l’Ordre que celle de la colonie ou même Samantha…
Joshua soupira, ils n’étaient pas sortis d’affaire. Il prit soudain conscience que quelques avait changé dans le cockpit… Le silence. Luminara ne pleurait plus. Se retournant, Joshua constata que cette dernière s’était blottie dans les bras de Samantha, malgré la tache sombre qui recouvrait son épaule droite.

-« Sa va ? Lança –il avant de se retourner sur ses commandes.
-Moi oui mais la petite est plutôt secouée, et je… » Samantha n’acheva pas sa phrase, une nouvel vague de souffrance lui empoignant l’épaule, seul un grognement s’échappa de ses lèvres entre ouverte. Luminara se redressa soudain, tel un diable surgissant de sa boîte. Ses mains se portèrent comme des automates à sa bouche, qui laissa échappée un petit cri, tandis que ses pupilles se dilataient. Ses yeux fixaient un point sur la gauche du chasseur. Ayant entendu le cri de Luminara et le râle de Samantha, Joshua se retourna.

-« Qu’est ce qui ce passe ?
-Ils vont tirer ! ». Cria Luminara en pointant son doigt dans une direction.

Se retournant à 180°, Joshua vis se que désignait Luminara…Le croiseur qu’il avait repéré ce trouvait maintenant à quelques kilomètres à peine.

-« Ne t’inquiète pas, ils sont trop loin pour nous voire et… »

Le signal d’alarme du chasseur s’enclencha soudain, le tableau de commandes émit un son strident et un message s’afficha sur l’écran d’affichage :

Verrouillage laser, distance deux milles mètres, sur bâbord trente degrés et en approche.
Origine : patrouilleur de la Pax Dei classe Avenger

-« Accrochez vous ! Cria Joshua à l’attention de ses deux passagères. Attachez vos ceintures de vol ! »

Sans vérifier si ses recommandations étaient suivies, Joshua vira brusquement sur la gauche pour se mettre à couvert derrière une imposante masse de métal. L’instant d’après, un déluge de feu s’abattit sur la zone. Joshua dus écraser l’accélérateur et évita de justesse de nombreux débris, au prix de nombreuse acrobatie, pour échappé aux projectiles mortels que lui envoyait le croiseur ennemi. Luminara recommença à pleurer, et Samantha se mie elle aussi à crier :

-« Bordel sort nous de là ou on va finir en débris nous aussi !
-Si tu préfère tu peux retourner tenter ta chance là bas, je ne te retiens pas ! » Aboya Joshua par-dessus son épaule.

Les tirs avaient cessés, Joshua supposa qu’ils étaient hors de porté. Pour le moment…

-« Il faut se tirer d’ici ! Contourne la colonie sur notre droite, on devrait pouvoir passer devant le coin où j’ai planquée mon MS.
-Non sans blague ? Tu crois que je vais te laisser embarquer Luminara ? Son père était d’accord pour me faire confiance alors boucle là ! » Comme pour montrer qu’elle était là, Luminara s’exclama soudain en roulant des yeux larmoyant vers Samantha :

-« Oui ont va avec lui !
-De toute façon mois seul sais piloter cet appareil » enfonça Joshua, et la discutions s’arrêta là, pour le moment…

Depuis son siège sur le Splendeur Divine, Lightner s’impatientait. Cela prenait trop de temps à son goût, vraiment trop. Il avait vu grâce au grossissement des senseurs le chasseur évité les tirs du Sainte croix puis mettre les gaz dans la direction opposé.

-« Capitaine Ermrael, ordonnez au Sainte croix de lancer tous ses MS disponibles à l’attaque de la cible. Et rapprochez le Splendeur Divine !
Un officier trouva le courage, ou fut suffisamment inconscient, pour lui répondre :
-Seul trois de ses appareils sont encore en état de décoller. Il s’agit de l’escouade Sentinelle.
-Alors pourquoi ne l’ont-ils pas encore fait ?!


Poussé à pleine puissance, les réacteurs du chasseur l’éloignaient à toute vitesse du patrouilleur de l’Ordre.

-« On les a semés ? Hasarda Samantha
-Non, le radar détecte trois appareils plus petits se rapprochant à toute vitesse, probablement des MS. Avec un peu de chance ont sera passés de l’autre côté de la colonie avant qu’ils ne rappliquent. Le problème c’est qu’ils sont bien plus rapides que mon chasseur.
-Et dans le cas contraire ? »
Joshua ne répondit pas, se contentant de froncer les sourcils.

A quelques kilomètres en arrière, trois Mobiles Suits de l’Ordre se rapprochaient de leur cible. Tous trois étaient peints aux couleurs de l’escouade Sentinelle, le rouge sombre. Les tous nouveaux MS de classe Aethersprite. Ils disposaient d’une maniabilité énorme grâce à pas moins de six propulseurs. Deux placés au niveau des jambes et les quatre autres situés au bout de quatre ailerons situés dans son dos et formant un X.
Dans le MS de tête, le lieutenant Itowashi vérifiait une dernière fois son armement. Son fusil à pompe semi-automatique de 120mm était en place ainsi que son lanceur de missiles.
Il ouvrit le canal de communication pour donner ses instructions :

-«On est presque sur l’objectif. Macdouglas ? Contourne le sur tribord en te servant des débris. Sitôt à portée ouvre le feu avec ton canon gatling. Sophia reste avec moi. Ont le descend d’entré ou on le force à sortir à découvert, là le Sainte Croix le cueillera. »

Ses équipiers répondirent par l’affirmative et Itowashi pus voire le MS de Macdouglas filé à toute vitesse sur sa droite. Mais celui-ci ne manqua pas à sa réputation de contestataire continuellement insatisfait :

-« Tous se cirque est vraiment nécessaire pour abattre un seul appareil ? Mobiliser trois MS plus deux croiseurs…quand même…
-Les ordres émanent d’en haut Macdouglas. Compris ?
La réponse mie quelques secondes :
-Cinq sur cinq leader. »

En quelques secondes, le premier Mobile Suit parvint à hauteur du chasseur des fugitifs. Sur son écran de contrôle, le pilote pouvait voir le chasseur de Joshua slalomer au travers des débris. Une petite cible se matérialisa à l’écran, avant de se fixer sur le chasseur et de virer au rouge. L’indication Target Locke apparue à son tour. Un rictus se forma aux lèvres de Macdouglas :

-« J’te tiens. »

Il pressa la commande de tir. Déchaînant un ouragan de feu et de destructions dans le petit champ de débris.

Joshua n’eu pas le temps de comprendre ce qu’il se passait…Luminara cria à nouveaux que l’on allait leur tirer dessus, puis l’instant d’après des centaines d’explosions éclatèrent tout autour de l’appareil. Tirant sur le manche, il tenta de sortir le chasseur de la zone de tir, sans savoir qui leur tiraient dessus. Mais il était trop tard, un tir toucha l’appareil à l’avant de l’habitacle, endommageant le système de contrôle des stabilisateurs ainsi que d’autres systèmes. Sortis du champ de débris, le chasseur partit en vrille en direction du patrouilleur de l’ordre, empli des cris de Luminara et des râles de Samantha.
Agrippé aux commandes, Joshua tentait par tous les moyens de reprendre les commandes de son appareil. Au prit de nombreux réglages, il parvint à stabiliser l’appareil. Lorsqu’il regarda dans la direction qu’ils prenaient, Joshua hoqueta de surprise. Juste devant eux, la masse imposante du Sainte Croix leur fonçait droit dessus…

-« Non de non… »

Joshua vira brusquement sur bâbord, évitant la collision de justesse. Mais la manœuvre avait fortement secoué le vaisseau, qui privé de son compensateur inertiel endommagé, projeta Luminara et Samantha contre la verrière, faute d’avoir verrouiller leur ceinture. Toute deux s’évanouir sous l’impact, tandis que Joshua poussait le chasseur à la vitesse maximale.

Depuis le Sainte Croix le commandant du croiseur préparait la mise à mort de leur cible :

-« Verrouillez les tourelles avant ! Escouade Sentinelle, prenez position sur la droite du chasseur, entre lui et la colonie, coupez lui toute possibilité de retraite. »

Les trois Mobiles Suits rouge sombre se mirent en formation le long de la zone de débris.
Les canons du patrouilleur se tournèrent vers leur cible, puis une fraction de secondes plus tard des tirs parsemèrent l’espace. Le choc fut instantané…
Le vaisseau explosa en une gerbe de débris, emportant avec lui l’intégralité de ses passagers…

Lorsque Joshua regarda en arrière il vit le patrouilleur de l’Ordre exploser de milles feux. Une immense silhouette prit rapidement sa place, venant d’en dessous de la colonie, se positionnant entre lui et le Splendeur Divine.
Joshua ne pus réprimer un cri de triomphe, l’USS (Union Space Ship) Twilight venait à leur secours ! Le Commandant Alexander Dirwinne ! Ils étaient sauvés !
Le croiseur ouvrait le feu de toute la puissance de ses batteries disséminées tous le long de sa coque ressemblant à une espèce de cylindre aplatit auquel était fixé deux ailes courtes mais épaisses. Ses deux canons jumelés Gottfried ouvrirent le feu sur les MS rouge sombre de même que ses huit canons laser sur tourelles placés sur ses ailes.
L’un des tirs de canon Gottfried atteignit l’appareil de Macdouglas, lui arrachant une jambe et son canon Gatling. L’appareil d’Itowashi encaissa de plein fouet un tir laser, lui détruisant tous ses capteurs de tête. Il eut tout de même le temps de lancer ses six missiles sur le chasseur de Joshua avant de perdre tous repères. Le tir était ajusté, l’un des missiles percuta l’appareil sur le flanc mais ne fit pas explosion. Le chasseur partis brusquement à la dérive à toute vitesse, des étincelles jaillir du tableau de bord, électrocutant Joshua lorsqu’il toucha les commandes. Ce dernier perdit conscience tandis que son appareil partait en direction de la ceinture d’astéroïdes.


A bord du Splendeur Divine l’inquisiteur explosa :

-« Mais d’où sort il celui là ?? Ermrael ?
-Je l’ignore Monseigneur, mais… » Un opérateur les coupa :
-« Nous captons de nouveaux signaux ! Flotte de l’AI en approche. Nous recevons une transmission ! »
Une voix féminine sortit des hauts parleurs, alors que la connections était établie :

« -Message aux vaisseaux de la Pax Dei affiliés à l’Ordre de la Nouvel Aube. Ici l’amiral Alissa Rockfelld des Forces Spatiales de l’Alliance Intercoporations, vous attaquez en ce moment l’une de nos colonie, cessez le feu et retirez vous immédiatement ou nous vous attaquerons sans nouvelles sommations. »

Le message avait le mérite d’être clair songea Lightner. Une rapide évaluation des forces en approches lui révéla qu’il ne pourrait plus rattraper sa proie avant d’être rejoint, pas plus qu’il ne pourrait vaincre ses adversaires. La flotte ennemie était forte de près de cinquante croiseurs et la sienne était dispersée. Il opta donc pour un compromis, car il ne pouvait abandonner sa flotte.

-« Colonel Alderberg ! Prenez le commandement du Splendeur Divine. Récupérez l’escouade Sentinelle puis mettez le cap sur la ceinture d’astéroïde. Poursuivez sans relâche la cible et contactez moi une fois la mission accomplie. Je vais m’occuper personnellement de ces gêneurs. Ordonnez à la flotte de battre en retraite et de m’attendre aux coordonnées suivantes.

Lightner entra les coordonnées dans la console de communication avant de se rendre au hangar du croiseur. A peine arrivé Lightner se dirigea ver un MS plus grand que la moyenne, complètement noir et doté de boucliers sur les épaules et le bras gauche. Son bras droit tenait un impressionnant fusil à plasma. Son nom était le Jugement Dernier, Mobile Suit personnel de l’Inquisiteur Edward Lightner.
Grâce à ses deux propulseurs dorsaux, le Jugement Dernier ne mit que quelques secondes à rejoindre le vaisseau ennemi. Les trois appareils de l’escouade Sentinelle le croisèrent lors de leur retraite.

-« C’était quoi ça ? s’exclama Sophia
-Aucune idée mais il avait l’air balèze, ajouta Macdouglas »

Profitant que les tourelles principales visaient encore ses hommes, Lightner fonça tête baissée sur les propulseurs du Twilight, évitant le feu nourri de ses canons antiaériens Igelstern., Le MS passa sous le croiseur. En un instant Lightner retourna son appareil et braqua son canon sur les réacteurs principaux. La décharge plasmatique frappa les propulseurs de plein fouet, envoyant le croiseur à la dérive.
Un sourire aux lèvres, Lightner se détourna en direction de sa flotte avant que ses adversaires ne se ressaisissent.

Alors que Joshua, Luminara et Samantha se dirigent, inconscient et à pleine vitesse vers la ceinture d’astéroïdes, le Splendeur Divine prend à son tour sa direction sous le net du Commandant Alexander Dirwinne tandis que le reste de la flotte de l’Ordre bat en retraite avec l’Inquisiteur devant celle de l’Alliance Intercorporations.



_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...



Dernière édition par le Lun 14 Mai 2007 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isuzu-san
Blitz
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 28
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Sam 7 Avr 2007 - 17:37

génial ta fic^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isuzu-san.skyblog.com
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Jeu 12 Avr 2007 - 13:35

Merci mais j'en ai pas encore finie!!!

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isuzu-san
Blitz
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 28
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Jeu 12 Avr 2007 - 14:20

en tout cas,c'est super boo ce que tu écris,c'est vraiment intéressant^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isuzu-san.skyblog.com
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Dim 24 Juin 2007 - 13:26

Phase 3 : Délibérations


Colonie d’Ingeneria, 26 mars année 90 CS. Salle de conférence du centre de recherche. 18h GMT.

Las et à bout de patience, le Président Kimiriga Satsuke attendait le bilan définitif des pertes en moyens humains et matériels qu’avait entraînée l’attaque surprise des forces de la Pax Dei sur la colonie. Il avait du repousser à trois reprises la réunion final qui déciderait de la réponse de l’Alliance Intercorporation du fait des difficulté multiples survenues, mais à présent les sept Présidents des sept Corporations étaient à bout de patience. Refusant de partir, ils avaient décidés de s’installer dans la salle attenant au bureau que le directeur du centre avait mis à sa disposition. Littéralement assiégé, Satsuke prenait son mal en patience en attendant que l’armée d’expert encore au travail vienne lever le siège.
Pendant un moment, il se dit qu’il était trop vieux pour se genre de chose. Après quatre décennies consacrées à diriger le conseil de l’AI, Satsuke songeait à se retirer définitivement de la vie politique. Il avait tous de même soixante cinq ans ! Néanmoins il ne pouvait pas abandonner le navire avant de l’avoir amené à bon port. Il trouverait un moyen de sortir de cette crise.
Considérant un instant ses deux mains, il nota qu’elles étaient plus que jamais marquées par les rides de l’age, bien que manucurées. De même que pour sa peu en général. Bien qu’encore vigoureux, les signes de sa décrépitude physique se faisaient de plus en plus pressant. Cela avait commencé par des rides, suivis de douleurs articulaires et maintenant des troubles de la vision. Il n’était encore jamais passé sur le billard et espérait pouvoir s’y soustraire jusqu’au bout. Il prenait bien sur toujours soin de son corps, mais ne s’occupait plus que de deux parties comme la société moderne le prescrivait. Ses mains et son visage. Le reste il s’en fichait pas mal. Il avait continuellement sur lui un nécessaire pour masquer les signes de l’age sur ses mains et continuait à se colorer en bruns ses cheveux grisonnants.
Bien que fatigués ses deux yeux bruns avaient toujours le même éclat, sa bouche une forme sympathique, sa barbe était chaque jour éliminée.
Un voyant s’illumina sur le bureau, signalant qu’un message était arrivé. D’un mouvement las, Satsuke le consulta. Il s’agissait (Ô surprise !) du rapport des experts. Il pouvait lever le siège.
Après l’avoir brièvement parcouru, Satsuke se leva et se dirigea vers la double porte donnant sur la salle de conférence. Le disque lui échappa lorsqu’il voulu ouvrir la porte. Satsuke fut contraint de s’accroupir pour le récupérer et ses chevilles lui dirent tous le mal qu’elles pensaient de ce mouvement.
Une fois s’être assuré une bonne prise sur le disque, Satsuke fit coulisser la porte devant lui. Un flot de voies jaillit vers lui, tendit qu’il pénétrait dans la salle. Une fois la porte refermée, tous les visages se tournèrent vers lui dans un silence de mort. Satsuke balaya l’assemblée du regard avant de venir prendre place derrière le dernier fauteuil encore vide sur le dossier duquel il appuya sa main gauche, la droite tenant fermement le disque à hauteur de son visage. Près de vingt personnes se trouvaient dans la salle, mais seul les sept Présidents étaient assis. Satsuke reconnue immédiatement quatre d’entre eux, amis de longue date. Tous les quatre se tenaient près de son siège. A sa droite se trouvaient les Président John Banerman et Isabelle Falkeyhan des colonies Appex et Vergerse. A sa gauche les Présidents Odros’Qual et Tatsuo Simunori des colonies Mortensia et Silvoïda. Juste en face de lui, à l’autre extrémité de la table, se tenait le Président Valeriano de la colonie Isthria, commandant des forces armées de l’AI. Sur sa droite se trouvait le Président Delphine Ortensia de la colonie Magister et sur sa gauche le Président Santino Amalvevo de la colonie Barkresh.
Satsuke savait les quatre premiers dévoués à sa cause mais les trois derniers tout autant opposés, bien que totalement loyaux à l’AI.
Tous les Présidents étaient entourés de nombreux assistants, mais Satsuke nota que Valeriano avait deux personnages à ses côtés. L’un était un homme que Satsuke ne connaissait pas portant l’uniforme de la flotte, l’autre était une femme qu’il savait être l’amiral Alissa Rockfelld.
Satsuke décida de se jeter à l’eau, de toute façon il ne pouvait pas rester indéfiniment debout en brandissant un disque laser à côté de sa tête…


« -Je viens de recevoir le rapport définitif de nos experts. Je ne vous cacherais pas qu’il s’agit là d’un bien triste bilan et…
-Nous sommes tous bien entendus peinés des morts survenus, Monsieur le Président, mais nous pleureront une fois la guerre finie. Voulez vous abréger et entrer dans le vif du sujet ? » le coupa Valeriano de sa voie caverneuse.

Satsuke se contenta d’hocher la tête et d’insérer le disque qu’il tenait dans un petit terminal posé sur la table. Celui-ci envoya alors une projection tridimensionnelle au centre de la table de sorte que chacun puisse la contempler comme s’il se trouvait juste en face. Une longue liste de chiffres se mit à défiler verticalement, à chaque chiffres correspondant une suite de lettres formant des mots. Un murmure parcouru l’assemblée, que Satsuke fit taire en commençant un petit exposé improvisé :

« -Au total, nous avons à déplorer la mort de trois cents cinquante sept personnes, appartenant à diverses catégories de personnels tel que des pilotes, des artilleurs, des techniciens ou des personnels de sécurité. Nos pertes en moyens matériels s’élèvent quand à elles à vingt cinq virgule sept millions de dollar. Fort heureusement nous n’avons à déplorer la mort d’aucuns civils, excepté celle du professeur Arcanowitz et…
-Et celle de sa fille » compléta froidement Valeriano.
-« A l’heure actuelle la mort de la petite Luminara Arcanowitz n’a pas été confirmé ! Seul la mort de son père est certifiée grâce à nos caméras de sécurité. Il a été abattu par un officier inconnu de l’Ordre avant que celui-ci ne s’enfuir avec son corps. Sa fille a été enlevée par deux individus non identifiés qui se sont enfuis à bord d’un petit appareil qui s’était posé dans notre hangar secondaire peux de temps auparavant. Celons les observations du trafics spatiale, l’appareil à réussi à s’enfuir en direction de la ceinture de d’astéroïdes après avoir été pris à partis par les forces de l’Ordre, ceci grâce au concours d’un croiseur de l’Union se trouvant dans le secteur au moment de l’attaque. Il est à noter que le vaisseau amiral de l’Ordre s’est lancé à la poursuite de l’appareil transportant la petite Luminara.
-Et bien entendu la présence de ce vaisseau de l’Union était purement fortuite…Il se trouve d’ailleurs toujours amarré à la colonie. Pourquoi ? Quelles sont ses motivations ?
-Nous n’en savons rien. J’ai autorisé le vaisseau à s’amarrer après qu’il est subit des dommages important au combat. J’ai estimé que c’était là la moindre des choses que de leur permettre de réparer leur avarie.
-Les lois de navigation spatiale sont formelles tous vaisseaux ou stations orbitales se doit de porter assistance à un appareil endommager. Même en temps de guerre. » Intervint l’amiral Rockfelld apportant ainsi un soutient inattendu au Président Satsuke.Valeriano éluda le sujet d’un geste horizontale de la main.
-« Certes, mais à présent il convient de décider d’une ligne de conduite.» Valeriano se leva de son siège et, prenant appuis sur une canne sertie d’un pommeau en or, parcourue toute la salle du regard avant de reprendre :
-« L’Ordre nous à sournoisement agresser, nous ridiculisant et détruisant tous les progrès de l’un de nos plus brillant esprit scientifiques. Seul sa fille peut encore nous aider à limiter le retard que cela va nous coûter. De plus les Gardiens Dragons ne nous ont été d’aucuns secours. Pour moi la situation est claire, il nous faut contre attaquer aussi fort que possible et retrouver la petite Luminara. Morte ou vive, nous ne pouvons prendre le risque de la voire tomber aux mains de l’Ordre. »
Un murmure d’approbation parcourue la salle mais Satsuke ne l’entendait pas de cette oreille.
-« Vous désirez poursuivre le combat ? Je comprends la nécessité de sauver la petite Luminara, mais sûrement pas de la laisser aux mains de nos chercheurs ! De plus que gagnerions nous à poursuivre la guerre ? Et comment comptez vous retrouvez Luminara ?
-Concernant Luminara, je me propose d’expédier à la poursuite de ses ravisseurs et poursuivants de l’Ordre le tout nouvel escadron Battlestar sous le commandement du colonel Vincent Hydeyoshie. »
A ses mots l’homme portant l’uniforme blanc de la flotte fit un pas en avant et exécuta un rapide salut réglementaire avant de parler à toute l’assistance d’une voie rauque mais nette :
-« L’escadron Battlestar vient de sortir de sa phase de testes. Il est composé de trois frégates de classes Hunter et de nombreux Mobiles Suits capables d’atteindre la ceinture d’astéroïdes en quelques heures. Il est, sous mon commandement, pleinement opérationnel. »
Le colonel Hydeyoshie repris sa place derrière Valeriano et les murmures reprirent de plus belle.Presque tous les Président se levèrent chacun leur tour pour émettre leur avis, tandis que Satsuke contemplait Hydeyoshie. Son jeune âge transparaissait dans son visage, de même que son ambition, son orgueil et sa soif de pouvoir.
Au bout de quelques minutes, il apparut qu’une majorité des sept présidents prônait une attitude des plus ferme vis-à-vis de l’Ordre. Tous étaient d’accord pour dépêcher l’escadron Battlestar au secours de Luminara sous les ordres du colonel Hydeyoshie, mais nul ne savait qu’elle attitude prendre face à la non intervention des Gardiens Dragons. Des discussions animées fusèrent d’un bout à l’autre de la table, tandis que Valeriano discutait en aparté avec l’amiral Rockfelld et qu’Hydeyoshie souriait de satisfaction.
A cet instant, Satsuke mesura pleinement l’importance de sa tache mais également à qu’elle point elle le répugnait. A nouveau il lui faudrait montrer au monde toute la fermeté de l’AI ainsi que sa détermination mais également trouver une issus au conflit. Ils ne pouvaient prendre le risque de cautionner une escalade qui mènerait les deux parties aux plus sombres extrémités…Chose don Valeriano ne semblait pas s’embarrasser…
Ressentant son devoir de Président revenir à la charge, Satsuke se leva pour réclamer le silence et commencer un discours pour clôturer cette réunion et permettre à chacun de réfléchir à tête reposée. Lorsque tous les visages convergèrent vers lui, excepté celui d’Hydeyoshie qui rêvait dans son coin, Satsuke commença :

-« Il est évident que nous devons retrouver la petite Luminara, mais j’insiste pour que nous reportions à plus tard la décision si oui ou non elle servira nos chercheurs en leur apportant tous ce qu’elle peut savoir sur le travail de son défunt père. En ce qui concerne la riposte face à l’Ordre je suggère que nous déployons la flotte mais que nous n’entreprenions aucunes autres actions militaires avant que nous ayons pus entamer des discussions. Colonel Hydeyoshie vous avez l’ordre de lancer votre escadron au secours de la petite Luminara, vous êtes libre de faire usage de la force mais je vous demande de mesurer vos actes. »
Valeriano semblant satisfait, Satsuke mit fin à la réunion :
-« Mesdames, messieurs, je déclare cette réunion close. Longue vie à l’Alliance ! »
Tous les Présidents se levèrent, reprirent sa dernière phrase en cœur puis sortirent calmement dans un flots de voie et de sonnerie de téléphones enfin délivrés de leur mutisme forcé.
Une fois tous repartie, Satsuke congédia ses assistant puis regagna le bureau et s’affala dans son fauteuil. Il ne lui fallut que cinq secondes pour trouver le sommeil…

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Dim 24 Juin 2007 - 13:28

A de nombreux kilomètres de là, non loin de la ceinture d’astéroïde, le petit appareil transportant la si désirée Luminara et ses deux sauveurs Joshua et Samantha fonçait à toute vitesse dans le vide sidéral.
Touché au flanc, le petit chasseur tournait sur lui-même, chose tout à fait normal étant donné l’état que l’ordinateur de bord donnait de ses stabilisateurs latéraux et du reste des systèmes…


Disfonctionnement des stabilisateurs
Echec du système de secours
Echec du système de régulation des propulseurs
Echec total des systèmes…

N’importe quel pilote du dimanche se serait alarmé d’une telle situation mais Joshua avait perdu conscience et ne remarquait pas les signaux frénétiques que son vaisseau lui envoyait sans cesse.
Samantha et Luminara ne lui étaient d’aucuns secours, étant elles aussi évanouis. Samantha avait une blessure à l’épaule droite, provenant de la balle tirée par l’Inquisiteur, qui ensanglantait ses vêtements dont un filet de sang s’écoulait jusque dans l’habitacle. Luminara soufrait simplement du choc engendré lorsque sa tête de huit ans avait percutée l’habitacle. Aux avertissements, plutôt alarmistes, émanant de la console de commande concernant l’état du vaisseau succédèrent des signaux signalant l’imminence de l’entrer dans la ceinture d’astéroïdes.
Arrivés à une poigné de kilomètres, Joshua commença à émerger de sa torpeur. Il n’en était pas sur mais il avait l’impression d’entendre une voix dans l’appareil… Son crâne lui donnait quand à lui l’impression de contenir un nain le martelant sans relâche avec un immense marteau. Ses mains étaient engourdies et il avait le plus grand mal à maintenir ses yeux ouverts. Des sifflements stridents issus du tableau de bord lui vrillaient les oreilles. A nouveau il cru entendre une voie, à moins que cela ne soit son imagination…


-« Redémarrage des systèmes….initialisation des systèmes…reconfiguration de l’ordinateur de navigation…paramétrage des propulseurs…repositionnement des stabilisateurs… »

Perclus de douleur, Joshua ouvrit péniblement les yeux. Bien que sérieusement endommagée, la console de contrôle affichait toute une série de messages. Il avait le plus grand mal à les lire mais il semblait que tous ce qu’il avait entendu s’y était affiché.

*L’ordinateur relance tous les systèmes ! Mais je n’ai rien fait…alors qui ?*

La voix repris :
-« Vérification du coupleur de masse…bobines à inductions en lignent….rétrofusées vectorielles en attente… »

Joshua du se tordre le cou, mais il parvint à regarder un instant derrière lui. Samantha était toujours sans connaissance tout comme Luminara, mais il pouvait voir les lèvres de cette dernière remuées… C’était donc elle la voie ! Mais elle ne pouvait tout de même pas être à l’origine de tous cela ! C’était tous simplement impensable… Mais Luminara recommença à parler dans son inconscient :

-« Reconfiguration de l’ordinateur central…système en ligne… »

Joshua n’en croyait pas ses yeux…Tous ce qu’il entendait s’affichait sur l’écran de contrôle et tous le vaisseau réagissait en conséquence…Cela dépassait tous ce qu’il connaissait, tous ce en quoi il croyait. Il n’avait jamais rien vu de pareil…
Lentement, inexorablement, il sentit la somnolence le gagner. Contre sa volonté, ses paupières se fermèrent, le sommeil le prit. Il avait toujours vaguement conscience des paroles de Luminara mais il ne pouvait rien faire.


-« Enclenchement des rétrofusées vectorielles…vitesse soixante pour cents… »

Bien qu’il n’en ais pas conscience, le vaisseau entrait à présent dans la ceinture d’astéroïdes. Les ombres des immenses corps célestes voilèrent la lumière du soleil, tandis que Luminara s’exprimait à présent de manière encore plus étrange :
-« Distance…trois décimale deux huit…réduction de la vitesse à trente pour cents…alignement…vecteur deux sept trois…activation des rayons tracteurs….amorçage de la traction magnétique…extinction des propulseurs… »
Par un effort de volonté, Joshua parvint à ouvrir brièvement les yeux, au moment où Luminara cessa de parler et qu’une immense masse sombre occultait le soleil juste au dessus du vaisseau…



L’USS Twilight, solidement arrimé à la colonie d’Ingeneria, ressemblait plus à un animal récupérant d’un effort particulièrement éprouvant qu’à un vaisseau. Endommagé au niveau de sa coque ventral et de ses propulseurs principaux, il était en pleine réparation et en avait encore pour vingt quatre heures avant de pouvoir repartir.
Confortablement installé dans un profond fauteuil de son bureau, le Commandant Alexander Dirwinne contemplait la colonie a travers l’image du moniteur installé derrière son bureau, tout en supputant les kilomètres le séparant de Joshua, Luminara et Samantha.
Il poussa un petit soupir et commença à fourrer ses doigts dans sa courte barbe blanche, se qu’il faisait lorsqu’il était préoccupé. Ses yeux gris vagabondèrent sur la colonie avant de se fixer sur de petits points évoluant le long de la coque du vaisseau. Les réparations allaient bon train, mais il faudrait encore bien du travail pour remettre le Twilight des dégâts qu’il avait subit. Une chance que le Président Satsuke lui est permis d’amarrer son vaisseau, lui évitant ainsi bien des complications.
Intérieurement il se maudissait. L’opération avait été un fiasco quasi complet. S’il était intervenus plus tôt au lieu de jouer la carte de la prudence il n’en serait pas là actuellement. Qui sait ce qui aurait pu se passer alors ? Encore que…dans ce cas il se serait retrouvé opposé aux Gardiens Dragons, dont la non intervention pour arbitrer le conflit était surprenante.
Mais bientôt il saurait, il n’avait qu’à poser la question au premier intéresser qui se trouvait d’ailleurs à bord et de surcroît était son ami de longue date.
Se tournant lentement, Alexander porta son regard de l’autre coté de la pièce pour voir où en était le médecin de bord avec leur invité. Celle-ci finissait juste de poser les dernières compresses à l’homme qui se tenait assis dans l’obscurité, ce dernier ne lui prêtant pas la moindre attention malgré sa poitrine avantageuse souligné par un décolleté vertigineux.
Le médecin finit par sortir, laissant un silence de mort s’installé entre Alexander et son invité.
Les deux hommes s’observèrent de longues minutes sans la moindre animosité, bien qu’Alexander soit visible mais que l’autre demeura dans l’obscurité.
Finalement, Alexander se leva et se dirigea vers une étagère vitrée sur sa droite. L’ouvrant, il en sortit une bouteille et deux verres qu’il posa sur une table basse située entre lui et son vis à vis. S’installant il remplis les deux coupe de verre d’un liquide jaunâtre.
Portant un verre à sa bouche il déclara :


« -Whisky des Highlands daté de mille neuf cents quatre vingt huit. Autrement dit un vestige des temps passés.
-Comme toi et moi, bien que sur une autre échelle si on y réfléchit. » Répondit l’homme en venant s’asseoir juste en face de lui en tenant une chemise à la main tandis que son torse nu était parsemé de compresses.
Tous deux étaient extrêmement semblables, tout en étant très différant. Alexander était grand et robuste, tandis que l’autre était bien plus athlétique. Tous deux avaient les mêmes yeux gris mais Alexander avait de cours cheveux blancs immaculés, tandis que l’autre les avait noirs et longs.
D’un air las, l’homme commença à retirer ses compresses et à les jeter dans une poubelle à deux mètres. Alexander ne dit pas un mot, ce contentant de contempler ses nombreuses blessures.
Toutes avaient parfaitement cicatrisés, malgré la déflagration qui en était la cause, ne laissant qu’une vague teinte de peau différente du reste du corps. Alexander le savait, mais ne s’en étonnait pas : toute ses blessures remontait à trois jours seulement…

« -Ils sont à bord. » Commença Alexander
«-Hein ? Qui donc ? » Répondit Samuel Ostings après s’être rhabillé.
« -Vos deux Mobiles Suits, nous avons profités du désordre générale qui a succédé à l’attaque pour les embarquer. Ils sont à ta disposition naturellement, je les ai fait ravitailler. Mais dit moi Samuel, que conte tu faire à présent ? Je vais secourir Joshua, Samantha et Luminara dès que possible...mais toi ? Ta mission à échouer il me semble. Que vont faire les Gardiens Dragons ? Allez vous tous tentez pour protéger Luminara ?
-Tu n’y es pas du tous.
-Pardon ?»
Samuel avala d’un trait le contenu de son verre, avant de reprendre devant l’air incrédule d’Alexander.
« -Pour tous le monde, Les Gardiens Dragons représentent la justice. On pourrait même ironiser en nous comparant à SOS gentils. Mais tous n’aient pas ce qu’il parait, j’en ai eu la preuve pendant ces trois jours. Initialement, Samantha et moi devions secourir Arcanowitz et sa fille et détruire tous ses travaux pour qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains. Deux autres équipes devaient nous rejoindre pour empêcher tout affrontements en l’Ordre et l’AI.
En réalité nul d’autre que nous n’est venus.
-Ils auront subis un contre temps…
-Alexander, ne soit pas stupide. Tu as cinquante six ans et tu crois encore à ce genre de choses ? Tu s’ai comme moi ce que nous autres Gardiens Dragons sommes. Des êtres génétiquement modifiés. Et lorsque Arcanowitz a réussi à sauver sa fille, il a franchit le pas qui le séparait de ce que nous sommes. Ne comprend tu pas ? Sa fille, Luminara est comme nous. Peut être même plus aboutie que nous.
Pendant près de neuf décennies nous avons eu une avance technologique et génétique absolue sur l’humanité. A présent mes supérieurs vont vouloir s’emparer de Luminara. Et ce quel qu’en soit le prix…







_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Mar 22 Jan 2008 - 16:27

Phase 4 : Lovelstiass. Partie 1

Quelques parts au sein de la ceinture d’astéroïdes…27 mars année 90 CS. 11h30 GMT

Sa tête reposant en arrière contre son siège, Joshua était toujours plongé dans son inconscient. Dans son esprit désorienté, les images des heures précédentes refaisaient surfaces de manières totalement désordonnées : Les coups de feu de l’Inquisiteur…l’explosion de la villa…Luminara…la fuite dans l’espace…son vaisseau….le commandant Dirwinne…Samantha…...
Lentement, les images cessèrent d’affluer. Joshua sentit ses paupières luttées pour s’ouvrir. Il ne restait plus la moindre trace du nain qui quelques heures auparavant lui martelait la tête. Au fait quelles heures était il ? Et où se trouvait il ? A tâtons, ses paupières ne parvenant pas encore à s’ouvrir, Joshua chercha dans quel endroit il se trouvait. Ses doigts engourdis reconnurent le tableau de bord et les commandes de son appareil, puis brusquement tout lui revint dans un seul et même flashe ! D’un coup il se souvint de tous.
Se redressant et ouvrant ses yeux, Joshua constata que son appareil se trouvait dans une immense pièce sombre, dont il ne distinguait qu’un seul mur, sur sa droite. Balayant toute la pièce du regard, ses yeux se posèrent sur Samantha, toujours inconsciente. Lorsque soudain il remarqua la disparition de Luminara…. Son siège était vide ! Paniqué et désorienté, Joshua cria le nom de Luminara à trois reprise, en vain…Reportant son attention sur Samantha, il constata que son épaule droite saignait toujours et abondamment, une tache rougeâtre maculant le siège et une partie de l’habitacle.
Se ressaisissant, Joshua sauta au sol et sortie sa lampe de poche. Eclairant l’appareil, il chercha le long de la carlingue le petit compartiment où était dissimulé la trousse de premier secours. Il laissa s’échapper un juron lorsqu’il découvrit qu’en lieu et place du compartiment se trouvait le trou laissé par un impact. Cherchant une solution, Joshua avisa, à l’aide de sa torche, une issue constituée d’un sas blindé située contre le mur à sa droite et surmonté d’un panneau indiquant «zone de stockage n°2 ». Ayant rejoint le sas blindé, Joshua constata son absolu étanchéité, et fut impuissant devant la console d’ouverture verrouillée. En désespoir de cause, Joshua saisi son arme par le canon et l’éleva à la verticale, avant de l’abattre sur la console d’ouverture. Après une dizaine de coups frénétiques, qui résonnèrent dans toute la pièce attestant de sa taille, il parvint à enlever une partie du boîtier de commande, révélant une poigné de câbles entremêlés. Cherchant avec soin, il essaya une première combinaison de câbles, sans succès, avant de mettre la main sur le câble d’ouverture. (Plus par chance que par réelle compétence électrique…)
Sans bruits, le sas s’ouvrit en deux parties qui disparurent dans les cloisons attenantes. Joshua braqua sa torche vers l’ouverture sans toutefois lâcher son arme. Le faisceau de sa torche révéla une petite pièce plus large que longue renfermant de nombreuses caisses de matériels de toutes tailles. Joshua chercha la commande de l’éclairage lorsque sa torche illumina ce qu’il cherchait : une petite boîte blanche marquée d’une croix rouge accroché au mur du fond.
Oubliant toute prudence, il se rua vers le mur du fond et s’empara de la trousse. Tournant les talons, Joshua quitta la pièce, sans remarqué le petit voyant bleue qui s’était subitement activé dans son dos et suivait à présent sa progression avec intérêt…
Retournant à l’appareil, Joshua escalada l’habitacle et chercha des yeux la blessure de Samantha, toujours évanouis. Le voyant bleu se tenait à présent dans l’encadrement du sas…
Joshua eu soudain un mouvement de recul et écarquilla les yeux lorsqu’il éclaira la blessure de Samantha. L’hémorragie avait prit fin et il ne restait pour seul signe extérieur de l’impact de la balle de l’Inquisiteur qu’une coloration différente de celle du reste du corps…
Joshua demeurait figé devant cette vision. Comment une blessure aussi important pouvait telle cicatrisée complètement en si peux de temps ? Complètement décontenancé, il ne remarqua pas le léger mouvement de sourcils de Samantha.
Aussi subitement qu’un coup de tonnerre, « la blesser » revint à elle et prit conscience que quelqu’un l’observait dans haut. Se redressant comme un diable à ressort, elle sortie son arme et la braqua vers Joshua, sa main libre agrippant le sabre dans son dos. Joshua étouffa un cri lorsqu’il perdit l’équilibre et tomba sans douceur sur le sol métallisé.
Sans cesser de la tenir en joue, Samantha lança avec beaucoup de mépris :


-« Non mais qu’est ce qui te prend ?! Que c’est il passer et où sommes nous ?
-Ta blessure » Articula avec difficulté Joshua. « Je voulais juste te venir en aide…comment se fait il que…tu aie guérie si rapidement ?
-T’occupe ! Et je n’aie pas besoin d’aide, compris ? » Coupa sèchement Samantha en sautant à bas du vaisseau. Décrochant une lampe torche de sa ceinture, elle entreprit de balayer les environs. Lorsque son faisceau de lumière atteint l’encadrement du sas, le voyant bleu s’éteint brusquement et ne se réactiva qu’une fois la zone replongée dans les ténèbres.
-« Et tu n’a pas répondu à ma question…où sommes nous ? » Son regard devint plus dure et soupçonneux, tandis qu’elle continuait à inspecter les environs.
-« Je ne suis pas certains…mais on dirait le hangar d’un croiseur. Luminara a disparue. » Répondit Joshua en se remettant sur pied.
Sans lui prêter attention, Samantha se dirigea vers l’encadrement du sas. Le voyant bleue disparue à nouveau dans les ténèbres. Elle était sur le point de franchir le seuil lorsque Joshua la rejoint.


-« Je suis déjà passé par là, c’est sans issus. Regarde là bas ! On dirait une issus. »
Joshua désignait avec sa torche une zone faiblement éclairée par une douce lumière. Un petit voyant vert semblait indiquer la présence d’une porte déverrouillée.
-« Allons voir, il s’agit peut être du chemin qu’à pris Luminara. » Lança Joshua par-dessus son épaule en s’élançant droit sur le voyant vert.
Il fut rapidement rejoins par Samantha, qui s’empara subitement de son bras au moment où il chercha à activer ce qui était effectivement une porte.


-« Ecoute moi bien que les choses soit clair. Nous allons retrouver Luminara mais sitôt fait je l’emmène avec moi compris ? J’ai une mission et ce n’est pas toi qui vas m’en empêcher. Sache également que je n’hésiterais pas une seconde à t’abattre si tu te dresses en travers de mon chemin. De plus je doute que Luminara soit partie se balader toute seule….
-Ok »

Il n’était pas d’accord mais Joshua sentait bien que ce n’était pas le moment de discuter…
Relâchant son étreinte sur son bras, Samantha pianota brièvement sur la console de contrôle et la porte s’ouvrit en produisant le même son que la précédente.
Immédiatement, elle tendit son bras droit vers l’ouverture au duquel se trouvait son arme, tandis que de sa main gauche elle serait sa lampe torche qu’elle plaqua contre son poignet gauche sur l’extérieur. Ainsi un flot de lumière éclairait la zone que balayait son arme.
Simple et pratique.
A son tour, Joshua braqua sa lampe torche dans l’ouverture. Mais sans prendre la peine de sortir son arme.
Devant eux s’étendait un petit corridor, dans lequel il pénétrait par la largeur et qui était lui aussi plongé dans les ténèbres. Droit devant se trouvait un turbo ascenseur, laissant supposer que la construction au sein de laquelle ils se trouvaient possédait plusieurs niveaux. Sur leur gauche une cage d’escalier permettait de monter ou de descendre.
S’avançant dans l’ouverture ils constatèrent que le corridor se poursuivait sur leur droite et leur gauche, mais leur progression était à nouveau stoppée par deux portes verrouillées.
Tandis que Samantha s’assurait de la cage d’escalier, Joshua inspecta le turbo ascenseur et découvrit que ce dernier ce trouvait trois niveaux au dessus et que la commande était déverrouillée… En y regardant plus attentivement, il découvrit que l’ascenseur pouvait couvrir cinq niveaux, dont un au dessous d’eux. Il s’agissait réellement d’une structure de grande taille…
Joshua se tourna vers Samantha, qui revenait à présent de l’inspection de la cage d’escalier :


-« J’ai peut être découvert le chemin de Luminara. Cet ascenseur a été utilisé récemment. Je viens de l’appeler. Il se trouvait trois niveaux au dessus.
-Tant mieux, je n’avais pas envie de faire tous ça à pied ! J’ai examiné la cage d’escalier, et je n’aime pas trop progresser dans un escalier sans visibilité. Toutefois, il s’agit de redoubler de prudences. Je doute qu’une petite fille de huit ans sache activer un turbo ascenseur… »

Guère rassuré, Joshua pénétra le premier dans l’ascenseur. Une faible lumière provenait du système d’éclairage et baignait la cabine d’une douce lueur jaunâtre. Celle-ci démarra brusquement lorsque Samantha y eue pénétrer à son tour et sans que l’un ou l’autre ne l’ait remarqués avant de voir l’indicateur de niveau s’élever.

-« Heu…tu a touché à quelques choses ? » Hasarda Joshua
-« Non et toi ? »

Quelques instants seulement après le départ de l’ascenseur, dans le corridor à nouveau plongé dans l’obscurité, le voyant bleu examina la console du turbo ascenseur avant d’emprunter la cage d’escalier. Dans un bruit métallique, il entreprit l’ascension des trois niveaux suivants…

Il ne fallut que quelques secondes au turbo ascenseur pour atteindre le dernier niveau, qui était le cinquième. La porte de la cabine s’ouvrit dans un bruit électrique sur une salle plongée elle aussi dans la pénombre.
Balayant l’espace qui se trouvait devant eux à l’aide de leurs lampes torches, Joshua et Samantha découvrirent qu’ils étaient face à une imposante porte blindée. Sur la gauche en retrait se trouvait la cage d’escalier mais nulle autre porte ne se voyait nulle part.
Tandis que Joshua illuminait la cage d’escalier, Samantha parvint à actionner la porte blindée.
Celle-ci coulissa en émettant un léger bruit qui fit revenir Joshua à ses côtés.
Alors même que l’obscurité revenait sur la cage d’escalier, le voyant bleu y pénétrait…
Le bruit de sa progression parvint aux oreilles de Samantha et de Joshua qui se rendirent un même regard d’incompréhension et d’appréhension.
Ils se trouvaient à présent en face d’une nouvelle pièce, plus large que longue que leurs lampes torches découvraient en même temps qu’eux. Le mur à leur droite faisait environ dix mètres de large, tandis qu’en son centre se trouvait une nouvelle porte blindée. Joshua constata que le voyant de la console d’ouverture était vert…
Sur leur gauche le mur partait sur une longueur de sept mètres environs, mais immédiatement à côté de la porte d’où ils se tenaient se trouvait une console de commande pourvue de trois écrans et claviers se manipulant apparemment debout. Au fond, en face d’eux, se trouvait une nouvelle porte blindée verrouillée, de même que pour celle se tenant au fond du corridor sur leur gauche.
Samantha se dirigea vers la console de commande tandis que Joshua semblait près à ouvrir la porte du mur de droite. Le bruit provenant de la cage d’escalier avait cessé…

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Lightner
Constructeur de gundam
avatar

Masculin Nombre de messages : 479
Age : 29
Date d'inscription : 04/05/2006

Carte d'accès
Race: Naturel
Camp: Eurasie
Compétences: Diplomatie, pilotage, commandement

MessageSujet: Re: Gundam Evolution   Mar 22 Jan 2008 - 16:27

-« Tu viens ? La prochaine porte est déverrouillée.
-« Tu compte franchir encore combien de porte avant de savoir où nous sommes ? Nous avons ici un terminal. Je veux d’abord savoir ce qu’il contient. »

A côté de Samantha se trouvait une forme métallique recroquevillée sur elle-même auquel ni elle ni Joshua n’avaient encore prêtés attention. Ce dernier, fatigué et peux désireux de polémiquer ave Samantha, décida que c’était un endroit comme un autre pour s’asseoir un moment en attendant qu’elle mène ses investigations.
Il ne fallut que quelques instants à Samantha pour trouver comment activer le terminal, alors même que Joshua se reposait et que le voyant bleue se tenait silencieusement immobile devant la porte qui le séparait de Joshua et Samantha. A quelques mètres, comme dans l’attente d’un signal…
Une faible lueur bleutée émana des trois écrans une fois activés et éclaira le visage de Samantha. Elle posât son arme et sa lampe torche sur l’un d’eux, lorsqu’une même phrase s’afficha brusquement et simultanément sur les trois moniteurs.


« Empreinte vocale requise »


Samantha ne pue retenir un froncement de sourcil.

-« Quoi ? Qu’elle empreinte vocale ? »

La réponse du terminal fut instantanée…

« Epreinte vocale non conforme. Verrouillage des systèmes…activation des systèmes de sécurités…isolement des quartiers envahis. Code rouge. »

A peine ses mots s’étaient ils affichés que l’éclairage des moniteurs passa au rouge, ainsi que celui de toute la pièce via un éclairage situé au plafond.
Les voyants des portes passèrent tous au rouge. Au même instant, de l’autre côté de la porte d’où ils venaient, le voyant bleue passa à son tour au rouge et un autre apparue sur la forme métallique sur laquelle se tenait Joshua…

S’emparant instinctivement de son arme et de sa torche, devenue inutile, Samantha tenta désespérément d’inverser le processus en cour. En vain…


« -Merde ! C’est pas bon tous ça…
-Mais qu’est ce que tu a fait ? » Demanda Joshua.

Samantha n’eue pas le temps de répondre. La forme recroquevillée s’anima soudain. Deux bras, l’un munis de trois « doigts » l’autre d’une sorte de pelle, surgirent de ses flancs tandis que quatre petites pattes s’animaient sous son corps. Le petit robot, d’à peine soixante centimètres de hauts, se débarrassa de son passager indésirable et le fit tomber sans ménagement en s’agitant frénétiquement de droite à gauche. Surpris, Joshua chuta en avant et se retrouva sur le dos en face du robot en lâchant un juron. Ce dernier avançait, son unique photorécepteur rouge braqué sur lui, tandis que ses trois doigts cherchaient à se refermer sur sa jambe. Se redressant, Joshua sortit son pistolet et appuya sur la détente. Il laissa s’échappé un nouveau juron lorsque retentit le bruit caractéristiques du percuteur claquant dans le vide…Il avait oublié de recharger son arme !
A ce moment, la porte qu’ils avaient emprunté pour venir s’ouvrit sur un robot bipède de près de deux mètres de hauts, munis de quatre membres pourvus de cinq phalanges chacune. Son photorécepteur rouge se braqua sur Samantha. Avançant tous droit sur elle, ses vingt phalanges se ruèrent en avant de l’extrémité de ses puissants membres. Mais contrairement à Joshua, Samantha avait son arme chargée.
Samantha tira trois fois, et trois balles fendirent les airs droit sur le torse sur le torse robotique.
Le choc fut instantané…et les trois balles ricochèrent sans causés plus de dégâts que des paillettes sur la carcasse d’acier.
Incrédule, Samantha contemplait le monstre d’acier lorsque celui-ci lui décocha un puissant revers de l’un de ses bras qui l’atteignit en plein estomac. Etouffant un cri, Samantha sentis la douleur lui vriller l’abdomen tandis qu’elle était projetée au sol deux mètres en arrière et que son arme lui échappait.
Après une fuite au sol en rampant sur ses fesses et ses mains, Joshua s’était retrouvé acculé au mur derrière lui tandis que le petit robot s’approchait inexorablement tel un insecte. La panique le gagnait, lorsqu’il se souvint des chargeurs qu’il avait encore en réserve. Plongeant vivement une main dans la poche intérieure de son blouson, il en extirpa un chargeur qu’il enclencha dans la crosse de son pistolet. Son adversaire parvint à refermer ses doigts sur sa jambe et Joshua ne pus s’empêcher de crier lorsque des doigts métalliques compressèrent son tibia. S’arrachant d’une ruade de la jambe à l’emprise du robot, il plaça son arme juste sous son nez et appuya deux fois sur la détente. La première balle ricocha sur son corps d’acier, mais la seconde pulvérisa son photorécepteur. Le mortel petit corps métallique se fraya un chemin à travers le cerveau contrôleur du robot et sectionna tous les câbles qu’il rencontra avant de finir sa course dans un ensemble de micro processeur et circuits imprimés. Le petit corps robotiques vibra un instant sur place avant de s’affaisser sur le sol, ses membres éparpillés autour.
Se relevant aussi vite que sa jambe endolorie le lui permettait, Joshua vit Samantha se relevée d’un bond et faire face à un autre robot avec une froide détermination, une lueur de combat dans l’œil. Joshua la vit se raidir lorsqu’elle dégaina un katana depuis le fourreau accroché dans son dos et auquel il n’avait pas fait attention…Probablement du fait de sa couleur noir se fit il la remarque.
Empoignant sa lame à deux mains, elle la plaça devant elle et parallèlement à son corps. Esquivant une nouvelle attaque du robot, elle s’élança soudain dans le vide laissé au travers de sa défense. Avec un cri de haine, elle planta sa lame entre deux plaques d’acier au niveau du bassin. Un instant paralysé par la violence de l’assaut, le robot réagit soudain, mais ses deux jambes se dérobèrent sous lui alors que la lame de Samantha lui sectionnait les terminaisons motrices. Tous comme celui de Joshua, le robot chuta au sol mais ses quatre bras continuèrent à chercher frénétiquement à atteindre Samantha.
Celle-ci recula et se prépara à porter le coup de grâce lorsque la porte derrière Joshua s’ouvrit sur deux nouveaux robots, identique à celui que Samantha venait de mettre à terre . Se retournant comme un seul homme, tous deux virent avec horreur les deux robots dotés de six bras déployés deux blasters laser anti-personnel, deux massifs autocanons, un bouclier de protection circulaire et une main portant cinq phalanges.
Son attention détournée, Samantha ne réagit pas lorsque le robot au sol rampa jusqu’à sa cheville et sen emparât. Dans un cri de surprise, elle s’escrima à dégagée sa cheville tandis que Joshua vidait son chargeur sur les nouveaux arrivants. Mais ses balles furent inefficaces contre les boucliers de protection robotiques. Une fraction de secondes plus tard, des rafales de rayons paralysants atteignirent Samantha et Joshua, leur faisant perdre connaissance instantanément.


« -Joshua ! Joshua ! Mais réveille toi ! Ouvre les yeux !!! »
Etait ce un rêve ? Ou entendait il réellement la douce voix de Luminara ? La bouche pâteuse et les membres engourdis par la décharge des rayons paralysants, Joshua cligna des yeux et porta mécaniquement une main à son front avec une grimace en réponse à la douleur qui lui malmenait les tempes.
« -Allez ! Secoue toi ! »
Cette fois il en était sur, c’était bien la voix de Luminara, mais bon sang où était il à présent ?
Une douce lumière illuminait la pièce lorsque Joshua voulue se remettre debout, mais il chuta de l’endroit où il reposait et tomba au sol. Se relevant, il eu la surprise de voir Luminara, debout au dessus de lui, sur une estrade surplombant l’espèce de fosse dans laquelle il se trouvait.


« -Luminara ! Est-ce que tout va bien ? »

Balayant la pièce du regard, il constata qu’ils se trouvaient dans une vaste salle de contrôle, parsemée d’ordinateur et d’écrans muraux. Sur sa gauche se trouvait un escalier qui partageait la pièce en deux et menait à l’estrade où se tenait Luminara puis à une porte dont le voyant était vert. Joshua constata également que l’estrade de Luminara, à main droite en entrant, était plus haute que celle de gauche et ne disposait que d’un seul siège encerclé d’écrans d’ordinateurs tandis que l’autre en comprenait trois, plus petits. Dans la fosse où il se tenait il vit de nombreux terminaux de contrôle posés contre le mur du fond, ce dernier comprenant cinq écrans géants dont un était en service. Dessus se voyait un grand C tournant sur lui-même. C’est à ce moment que Joshua prit conscience de l’endroit d’où il était tombé. Il s’agissait d’une large civière soutenue par trois membres mécaniques…Un robot ! A coté de lui se trouvait une autre civière mobile similaire, sur laquelle était allongé Samantha !
A peine Joshua eut il achevé son inspection qu’une voix retentie, comme en réponse à ses questions :


-«Ne craignez rien Joshua, elle va bien de même que Luminara »
La voix était féminine, mais de toute évidence non humaine quoi que calme et posée.
Joshua se retourna et regarda Luminara qui se contentait de sourire gentiment avant de monter du doigt l’écran géant central et de dire :


-« C’est Cris. Enfin Cristal, le vaisseau. »

L’écran géant s’illumina soudain et un plan représentant un immense vaisseau spatiale apparue. Sur le coté était inscrit en lettre majuscule : ISS LOVELSTIASS
La voix retentie à nouveaux :


« Bienvenue à bord du Lovelstiass Joshua, je suis Cristal. Je suis le Lovelstiass. »

_________________
Les humains sont incapables de s'entendre. Il faut imposer l'ordre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gundam Evolution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gundam Evolution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Problème de stats Evolution
» Mobile Suit Gundam AGE
» Marvel Evolution Reborn
» Evolution Stari
» [Guide] Méga Evolution et localisation des Gemmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Seed Mobile Suit RP :: les sujets divers :: Fanfiction-
Sauter vers: