Gundam Seed Mobile Suit RP


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elmarit Asuna
Ginn
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 45
Date d'inscription : 29/12/2008

Carte d'accès
Race:
Camp: Orb
Compétences: Pilote du Gundam MSS-008 Le cygne

MessageSujet: Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)   Jeu 1 Jan 2009 - 16:08

[Peu de temps après sa découverte par une patrouille dans une crypte au nord de l’archipel d’Orb.]

Les cauchemars accompagnaient le sommeil de la fille du professeur Elmarit. Mais était-ce seulement des cauchemars ou des souvenirs enfouit au plus profond du cœur de la jeune femme n’ayant encore jamais connu la paix. Dans un coma profond, elle assistait en tant que spectatrice impuissante à de nombreux combats où, elle-même pilote un étrange Gundam. Voyant des visages inconnus et dont son double semblait pleurer la mort. Un nom lui semblait pourtant familier celui de Barnack Shin. Ce garçon apparaissait souvent dans ses rêves qui lui faisaient revivre de doux moment. Il était bon avec elle et il semblait l’aimer bien plus qu’un ami ordinaire ne le ferait. Mais a chaque fois le rêve finissait très mal et le mobile suit du garçon explosait pendant un combat…pourquoi…pourquoi ressentait-elle tant de souffrance à ce moment précis…qui était ce garçon ? Qu’elle était pourtant certaine de n’avoir jamais connu de son vivant. Les médecins de la F.F.T lorsqu’elle leur en parlait, lui faisaient simplement savoir qu’il devait s’agir d’un désir inconscient d’être aimer. Mais Asuna n’en était plus certaine à présent.

Comme chaque nuit, le moment fatidique arriva où le charmant garçon au sourire tendre explosa et comme a chaque fois, la fille dans le mobile suit d’entrainement hurlait le nom de l’adolescent tout en fondant en larme. Revivant cette scène immuable, la jeune femme ouvrit les yeux, mais aveugler par une forte luminosité, elle les referma aussi rapidement. Doucement, elle tenta d’en ouvrir un, puis le second. Là, elle vit une femme qui lui fit un sourire en lui disant une chose qui semblait incompréhensible. Le cœur du jeune pilote battait la chamade et une peur irraisonnable la traversa en entendant la femme vêtue d’une blouse blanche faire appel à un médecin.

Qui était cette femme et où se trouvait-elle. Prise de panique, elle tenta de bouger, mais des liens la maintenaient allongé sur le lit. Ses poignets aussi étaient fermement maintenus, mais que se passait-il donc et pourquoi était-elle prisonnière. Soudain, des bribes de souvenirs lui revinrent en mémoire. Elle avait combattu des mobiles suit et deux Gundam de Z.A.F.T et face au nombre, elle avait du prendre la fuite. Bien que son esprit soit encore embrumé, il était cependant clair pour la jeune femme qu’elle se trouvait aux mains de l’ennemi. Prisonnière des Coordinateurs.

Un homme en blouse blanche s’approcha du chevet du blessé. Tout en restant silencieux, il examina le pilote tout en donnant des constantes et des consignes à son assistante. Cette peur panique de mourir ne quittait pas la fille du professeur, certaine que ces gens lui feraient tôt ou tard des choses détestables. Pourquoi avait-elle cette sensation de mal aître ! Asuna l’ignorait tout comme elle ignorait toujours le lieu où, elle se trouvait en ce moment précis. Sur son visage était posé un masque à oxygène et cherchant a savoir quel était l’endroit où, elle venait de s’éveiller, son regard balaya la pièce d’une blancheur immaculée. Dans son bras se trouvait planter une aiguille relier à un Baxter contenant un liquide jaunâtre et divers fils relier une machine lisant ses pulsations à sa poitrine. Devant cette scène, la panique la gagna cette fois plus fort que jamais et elle tenta de se débattre, ainsi que de brisé ses liens. Sous l’effet de la douleur, le jeune pilote poussa un petit cri à peine audible tout en entendant son rythme cardiaque s’accélérant et finalement le médecin s’en approcha une seringue en main. La terreur se lisait dans le regard marron de la prisonnière qui tenta à plusieurs reprises de dire « non », mais aucun son ne parvenait à sortir de sa gorge. En signe de supplique, elle secoua la tête alors que des larmes lui montaient dans les yeux et l’aiguille s’enfonça néanmoins dans la peau tendre de la fille au bord de la crise de nerfs.

Doucement, elle sentit son rythme cardiaque revenir à la normal, sentant au passage la main du docteur lui caressant les cheveux dans un but évident d’apaisé la jeune femme terrifié. La voix du médecin brisa enfin le silence, mais cette fois, Asuna parvenait à comprendre ses propos.

- Bonjour, tu as une idée de l’endroit où tu te trouves ? Tu te souviens de ton nom ?

Le regard marron ne quittait pas l’homme et le pilote se contenta juste d’un non de la tête. Elle aurait aimé répondre, mais visiblement, elle ne le pouvait pas. Quittant momentanément le docteur du regard, la jeune femme observait à présent l’infirmière nettoyant les plaies couvrant le corps du pilote de la F.F.T. Ensuite, elle changea les bandages avec un grand professionnalisme. La voix de l’homme raisonna de nouveau lui donnant des informations sur le lieu où elle venait juste de s’éveillé. Ainsi, elle était dans l’archipel d’Orb et plus précisément dans un hôpital militaire. Comment était-elle parvenu jusque là. C’est exactement la question qui lui fut posé ensuite par le médecin à la voix douce, mais ferme. Elmarit tenta à plusieurs reprises d’articulé. Ces lèvres bougeaient, mais rien n’en sortait et au bout de plusieurs minutes, enfin elle put articuler quelques mots.

- J…je…n…ne…sais…plus !

L’homme n’insista pas et dessangla les liens lui maintenant le torse lui laissant cependant ceux lui enserrant les poignets, puis il conseilla à la jeune femme un peu de repos au moment précis où un autre homme pénétra dans la chambre. Il s’agissait d’un homme dans la quarantaine portant un uniforme bleu et blanc. Sans doute s’agissait-il d’un militaire c’était d’ailleurs une certitude pour la combattante. Le nouveau venu demanda immédiatement des informations au médecin qui ne tarda pas à lui répondre en parlant très bas. Cependant, le pilote parvenait à entendre les propos du toubib en faisant mine de s’être rendormie.

- Visiblement Capitaine, elle a subit un choc et ne se souvient de rien pas même de son nom, ni comment, elle est parvenu jusqu’à Orb. Je pense qu’il lui faudra un peu de temps pour qu’elle recouvre ses souvenirs, mais à présent, elle n’est plus en danger. Cependant…

Sans finir sa phrase, le docteur Norton se rapprocha d’une tablette contenant un dossier qu’il ouvrit immédiatement. Le militaire le suivit et il examina à son tour les feuilles que le médecin lui présentait, puis il demanda de quoi il s’agissait.

- Visiblement, le corps de cette fille est sous l’effet de nombreuses drogues que je n’avais encore jamais vu auparavant. Il y a bien une rumeur concernant de jeune pilote de Gundam de la F.F.T…mais jusqu’à présent, nous n’en avions encore jamais rencontré. J’ignore comment évoluera sa santé d’ici les jours à venir, mais je vous tiendrais au courant de l’évolution de son état.

L’officier fit un salut à Norton en le remerciant puis quitta la pièce en jetant un bref regard à Asuna. Le médecin ne tarda pas à faire de même suivit par l’infirmière. Se retrouvant seule, la fille du docteur Elmarit tenta de se souvenir des faits l’ayant amené jusque cette archipel. Bien qu’elle fasse de gros efforts, la seule chose dont elle parvint à se souvenir c’était de son prénom. A bout de force, elle sombra de nouveau dans un profond sommeil qui pour la première fois depuis longtemps ne fut pas emplis de cauchemars.

Les jours s’engrenèrent les un après les autres en se ressemblant. Elle avait droit aux soins quotidien suivit de question dont-elle ignorait les réponses. Une semaine s’était écoulé depuis son réveil. Les Baxter et le moniteur lui avaient été retirés, même les liens lui retenant les poignets. Elle était libre de ses mouvements. Dans la chambre du moins. Vu que deux gardes la surveillaient jour et nuit. Par une superbe journée, Asuna tenta de se lever et trébucha. Son corps n’était pas encore complètement remis des blessures, mais avec lenteur, elle parvint à se remettre debout. Tout en se tenant au mobilier, elle s’approcha de la fenêtre sous le regard inquisiteur de l’un des gardes. Son regard triste observa la scène magnifique s’offrant à elle. La clinique était proche d’une mer superbe et clair où apparaissait parfois des navires marchant où militaire. De superbes oiseaux virevoltaient dans le ciel bleu azur. Qui aurait pu croire qu’en cette ère troublée un pays aurait su connaitre une telle paix. Avec difficulté, Asuna s’installa le plus confortablement possible sur le rebord de la fenêtre histoire de profité un peu plus de ce moment de paix.

La voix de l’officier se fit entendre dans la chambre, il s’adressa d’abord au garde se trouvant près de la porte, puis il s’approcha du pilote admirant le paysage avant de lui demander de ses nouvelles. Sans pour autant le regarder, la jeune femme lui répondit d’une voix très douce.

- Je vais mieux merci. Je me nomme Elmarit Asuna. Je suis le pilote pour la F.F.T du Gundam M.S.S-008 LE CYGNE. Cependant, lorsque je dors, je vois des gens que je suis certaine d’avoir connu par le passé, mais étrangement mes souvenirs ne remontent qu’au moment de mon incorporation dans l’armée des forces terrienne. C’est comme si ma vie entière m’avait été enlevé…J…

Asuna se recroquevilla posant ensuite la tête sur ses genoux, puis fondit en larmes. Le capitaine lui tint quelques paroles réconfortantes en lui caressant délicatement les cheveux, puis, il quitta la chambre en annonçant qu’il repasserait prendre de ses nouvelles très bientôt. En un sens les visites de l’officier faisaient grandement plaisir et beaucoup de bien à Asuna qui se sentait souvent bien seule.

Un mois plus tard, Asuna fut autorisé à quitté sa chambre en compagnie de l’officier et de deux gardes. En dehors de son bras droit enveloppait dans un bandage, les blessures de sont combat contre les forces de Z.A.F.T. n’était plus que mauvais souvenirs. Une certaine amitié était née entre la fille du professeur et l’officier des forces neutres de l’Archipel d’Orb qui l’emmena en jeep vers un complexe bien gardé. Après avoir montré les accréditations nécessaires à la garde bien armée de l’édifice, la jeep traversa de nombreuses pistes où se trouvaient de nombreux mobile suit MBF- M1 Astray et autres armement militaire pour finalement rejoindre un hangar de taille impressionnante où stoppa finalement le véhicule. Stephen l’officier ayant en quelque sorte prit soin de la jeune femme descendit en premier, puis invita le pilote à faire de même. Chose qu’elle fit en lui prenant la main. Silencieuse, elle suivit son seul ami sur l’archipel et ils pénétrèrent dans le hangar par une porte adjacente. A l’intérieur, se trouvait de nombreux mécano œuvrant tel des fourmis sur divers équipements. A la vue de Gundam, les souvenirs du dernier combat contre les forces de Z.A.F.T ressurgirent une fois de plus, ainsi que ce souvenir horrible lui rappelant le fait qu’elle avait failli mourir lors de l’affrontement. Cette irrémédiable envie de pleurer monta en elle, telle une trainé de poudre. La jeune pilote sentait son cœur battre à tout rompre. Ce qu’ignorait encore le jeune pilote c’est que le pire était à venir et sans doute que si, elle l’avait su à l’avance la chose qui s’apprêtait à se produire, Asuna aurait sans doute pris la fuite. Arriver à destination l’officier s’arrêta et il désigna un endroit de l’index que le regard d’Elmarit suivit instinctivement. Ce qu’elle y vit ne tarda pas à faire l’effet d’une bombe et le regard horrifier de la jeune femme fut inondé de larmes. Poussant un hurlement à glacé le sang de n’importe qui, elle tomba à genoux sur le sol sous le regard des mécanos se demandant ce qu’il pouvait bien se produire. Face à son propre Gundam remit à neuf, la fille du professeur sentit sa raison s’envoler devenant comme folle en hurlant à tue tête qu’elle ne voulait pas mourir. Elle répétait en boucle les mêmes mots en tenant ferment sa tête entre ses mains. Stephen regarda la réaction de cette fille tout juste adulte avec stupeur et ordonna ensuite que l’on aille chercher un médecin d’urgence. Une ambulance ne tarda pas a arrivé sur les lieux et le médecin tenta tant bien que mal de faire une injection à Asuna bien décidé à ne pas se laissé faire. Son regard semblait différent et d’un bon, elle se jeta sur le toubib voulant seulement l’aider, puis elle l’attrapa à la gorge essayant de lui tordre le cou. Des ingénieurs et mécano tentèrent de venir en aide au praticien se trouvant en mauvaise posture, mais la jeune femme ressemblait à un félin enragé. Stephen remarqua la seringue que le pauvre médecin avait lâchée et il la ramassa avant de la planter dans le bras de la tigresse qui s’écroula net sur sa proie.

Gros gui Asuna se réveilla dans sa chambre d’hôpital et la première personne qu’elle vit n’était autre que l’officier semblant inquiet. L’homme lui demanda pourquoi, elle avait agit de la sorte et se sentant plus que gêné par l’incident, Asuna tourna la tête en direction du mur avant de répondre.
- Je ne veux plus piloter, je ne veux plus tuer ni voir des personnes que j’aime périr. Je n’ai jamais voulu être soldat d’ailleurs. Seule mon père avait ce type de désir et jamais on ne m’a laissé le choix. Je veux juste ne vivre que tranquillement…rien de plus !

L’officier remit son képi sur sa tête avant de répondre à la jeune femme qui peut-être lui rappelait sa fille aujourd’hui disparue.

- Je vois ! Je te pris de m’excuser de t’avoir conduit au hangar. Il était sans doute beaucoup trop tôt. J’ignorais que tu agirais de la sorte en revoyant ton unité. Repose-toi maintenant, je reviendrais plus tard te rendre visite.

Il n’ajouta rien de plus et quitta la pièce sous le regard d’Asuna se rappelant maintenant de certains souvenirs passés datant d’avant son enrôlement dans les forces du F.F.T. A présent qu’allait-elle devenir et que feraient les dirigeants d’Orb la concernant. Il fallait bien reconnaitre que la fille du professeur Elmarit l’ignorait ! Il ne lui restait donc plus qu’a attendre et voir venir. Forte de cette déduction, elle porta le regard en direction de la mer et elle resta là dans le silence à contemplé cette superbe vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com/fiches-validees-d-orb-f98/asun
PNJ
Astray


Masculin Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2008

Carte d'accès
Race:
Camp:
Compétences: PNJ

MessageSujet: Re: Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)   Ven 2 Jan 2009 - 13:54

La dix-septième heure de la journée approchait ce qui signifiait, sur Orb, la fin d’une journée de travail.
Mais les rayons du soleil promettaient encore au moins deux heures de plein soleil avant qu’ils ne commencent à passer à l’Ouest, promettant ainsi deux heures de détente diurne pour les habitants d’Orb.
Pour tous hormis quelques uns…
Dont par exemple le commandant Sinclair ainsi que le Sous-secrétaire à la Sécurité Interne Madame Yumanotsi. En effet ces deux là avaient encore un travail à effectuer qu’ils auraient aimé remettre à plus tard, mais qu’ils ne pouvaient plus se permettre de remettre, justement.
Au volant de sa jaguar dernière série, le commandant Istaïr conduisait en direction de l’hôpital militaire en compagnie de Madame Yumanotsi.
Tous deux devaient rencontrer une patiente un peux particulière au moment où elle serait déclaré apte par les médecins à considérer des affaires sérieuses. Hors bien que le capitaine Stephen ait rencontré quelques difficultés lors de la première sortis, il fallait à présent donner une réponse satisfaisante au Secrétaire à la Sécurité Interne concernant cette personne.
Madame Yumanotsi venait en sa qualité d’adjointe au Secrétaire, tandis que le commandant Sinclair venait pour offrir le point de vue d’un militaire au Sous-secrétaire. Enfin venait…répondait à la convocation serait plus exact.

Sitôt arrivé à l’hôpital, Madame Yumanotsi sortit de la jaguar suivis du commandant Istaïr et entra dans les locaux.
La voie du commandant s’éleva juste derrière elle :


« -Je vous assure Madame que ce que nous obtiendrons ici ne sera pas le mieux, tant pour elle que pour nous ! Il faut lui laisser du temps.
-Cela fait maintenant plusieurs semaines qu’elle se rétablit. Nous ne pouvons continuer à garder au sein de notre Nation une personne d’ont nous ignorons pratiquement tous. A plus forte raison lorsqu’il s’agit d’une pilote de Mobil Suit ! Il va falloir qu’elle coopère, afin que nous y voyions plus clair et qu’elle puisse faire un choix.-Et qu’elles options lui laissons nous ?
-Et bien étant donné que nul n’a signalé sa disparition, ce que je comprends étant donné sa nature et l’engin qu’elle pilotait, son MS restera à Orb. Pour elle, reste à savoir si elle veut rentrer chez elle, sans son MS donc, ou demeurez ici en demandant la nationalité d’Orb. Ou bien nous quitter pour la destination qui lui plaira. Toujours sans son MS.
-Il n’est jamais évident pour un pilote de perdre sa machine…
-Elle n’a pas le choix. A moins bien sur qu’elle ne s’engage au sein de nos forces, ce dont je doute fortement… »

Tout en parlant, tous deux arrivèrent devant la chambre d’Elmarit Asuna, gardée par deux soldats en armes.
Un rapide contrôle de leurs identités respectives plus tard, tous deux entraient dans la chambre.
La porte coulissa avec un murmure de système électrique parfaitement rodée, puis se referma derrière eux dans le même murmure.

Madame Yumanotsi observa celle que les dossiers nommaient Elmarit Asuna observer la baie d’Onogoro.
Le commandant Istaïr se racla la gorge avant d’entamer la conversation :


« -Bonjour Mademoiselle, je suis le commandant Istaïr de la flotte d’Orb et voici Madame Yumanotsi, Sous Secrétaire à la sécurité Interne. Nous attendions votre rétablissement car il faut que nous discutions de certaines choses vous concernant.
-Au-delà des informations vous concernant, il nous faut déterminer ce que vous allez faire à votre sortit de l’hôpital militaire où vous vous trouvez actuellement. Avez-vous déjà réfléchit à ce que vous comptez faire ? »

A cet instant, le docteur Norton entra, ayant entendu la dernière question, il alla se placer aux côtés de sa patiente, en secouant la tête et l’air désapprobateur. En effet elle ne se rappelait même pas qui elle était…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmarit Asuna
Ginn
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 45
Date d'inscription : 29/12/2008

Carte d'accès
Race:
Camp: Orb
Compétences: Pilote du Gundam MSS-008 Le cygne

MessageSujet: Re: Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)   Ven 2 Jan 2009 - 17:23

Combien de temps s’était-il écoulé depuis le départ de Stephen. Le pilote contemplant la baie n’aurait su le dire. Par moment, la jeune femme regardait furtivement le petit écran de télévision que le personnel de l’hôpital lui avait installé, histoire de tuer le temps. Elle ne s’y attardait d’ailleurs jamais bien longtemps et le son était constamment couper. Asuna préférait de loin le paysage s’offrant à elle et ne s’en lassait pas. Le soleil était encore présent, il devait faire bon à l’extérieur et elle aurait aimé pouvoir sortir pour se rendre à la plage, histoire de se dégourdir les jambes et passé un agréable moment. Hélas, c’était mission impossible dans l’immédiat, vu que bien qu’elle soit en territoire neutre, le haut commandement de l’archipel d’Orb la gardait prisonnière à l’hôpital. Naturellement, si elle posait la question sur sa situation à Stephen, probablement qu'il lui répondrait qu’elle n’était en rien captive, mais que son état nécessité encore des soins réguliers. Oui, c’est sans doute ce qu’il lui dirait et c’est pour cette raison que le pilote avait préféré éludé la question lui brulant pourtant les lèvres.

Un bruit caractéristique fit savoir à la fille du professeur que quelqu’un venait d’entrer dans la chambre, puis le même bruit lui annonça que la porte venait tout juste de se refermer. Sans avoir à regarder, la jeune femme savait d’instinct, qu’il ne s’agissait ni du capitaine, ni du médecin et encore moins d’une infirmière. Un homme qu’elle n’avait encore jamais vu se racla la gorge, puis fit les présentations d’usages. Les nouveaux venus désiraient visiblement obtenir des informations sur les intentions du pilote de mobile suit. Asuna lança un bref regard aux deux personnes remarquant au même moment que le médecin venait à son tour d’entrer dans la chambre, puis il vint se mettre près de sa patiente qui reporta son attention sur l’océan. Norton semblait mécontent. Son regard se fit plus dur, puis il s’adressa aux représentants de l’archipel.

- Bonjour madame la sous secrétaire. Commandant. Il me semblait avoir notifié dans le rapport que je vous ai fait parvenir que ma patiente présentait des troubles de la personnalité vu les traitements dont elle fut la victime. Que des suites de ces traitements, elle était confuse et hésitante n’étant même pas certaine de sa propre identité. Il me semblait également vous avoir demandé d’attendre avant d’avoir un tel entretien avec mademoiselle Elmarit.

Laissant le médecin tenir la discussion, le pilote de la F.F.T se mit à réfléchir. Son regard quitta la superbe couleur bleue de l’océan et il se reporta sur la télévision où passait un flash spécial d’information. Sans se soucié de la discussion des adultes, elle empoigna la télécommande se trouvant sur la table de chevet et mis le son, puis se leva pour s’approcher du téléviseur en face duquel, elle tomba à genoux. La photo d’une adolescente y était apparut. Le message diffusé faisait mention d’un vaisseau civil ayant été abattu par accident lors d’un affrontement entre les troupes de la F.F.T et les forces de Z.A.F.T. Les deux camps déploraient l’incident et des secours avaient été dépêchés immédiatement sur le lieu du crash. Malheureusement, la quasi-totalité des passagés et de l’équipage avait périt. Les forces de Z.A.F.T n’était parvenu qu’à secourir un seul passagé. Il s’agissait d’une adolescente dans la quinzaine dont on ignorait encore le nom. Les troupes de Z.A.F.T lançait donc un appel à la population dans l’espoir que quelqu’un puisse identifié la seule rescapée. Asuna posa la main sur l’écran et murmura le prénom de la gamine dont la photo venait de reparaitre à l’écran.

- Yuna !

Ne quittant pas l’écran des yeux, la fille du professeur resta un long moment silencieuse. Elle tentait de se souvenir de l’endroit où, elle avait connu la survivante, mais une vive douleur lui vrilla les tempes et elle poussa un petit cri qu’elle étouffa immédiatement. Le flash d’info se termina et Asuna se releva en se tenant la tête prise de vertige. Elle resta recroquevillée quelques secondes encore et finalement le pilote se tourna en direction du médecin, puis vers la sous secrétaire et l’officier, puis d’une voix monocorde, elle s’adressa à eux. Son regard semblait vitreux et étrange. Vide de toutes émotions.

- Je me nomme Elmarit Asuna. Je pilote le mobile suit le cygne pour le F.F.T. Mon numéro de matricule est Cu.568.987.932.

Norton s’approcha de la jeune fille tentant de lui parler. Elle semblait perdue dans un autre monde répétant en boucle son nom, sa fonction, ainsi que son numéro de matricule. Inquiet le médecin l’examina tentant tant bien que mal de lui faire reprendre ses esprits, voyant que c’était inutile et en désespoir de cause, il l’a gifla ramenant la jeune femme à la réalité. Se tenant la joue surprise, elle regarda incrédule le médecin se demandant ce qui lui avait valu cette bonne claque, puis elle s’adressa à lui sur un ton très nerveux clamant, qu’elle devait absolument sortir de l’hôpital car, elle devait secourir son amie prisonnière de l’ennemi. Voyant que la fille tout juste devenu femme perdait son sang froid, le médecin la secoua lui ordonnant de répondre à madame la secrétaire. IL insista à plusieurs reprises et finalement Asuna reporta son attention sur les deux autres personnes présente dans la pièce. Elle repassa la question dans sa tête, mais elle ne parvenait pas à prendre une décision, mais elle tenta de répondre malgré tout.

- Je…non…je…comment le saurais-je…comment savoir ce qu’il y a lieu de faire !

Sans quitté des yeux la sous secrétaire responsable de la sécurité du territoire, Asuna s’adressa à elle sur un ton aussi nerveux que celui qu’elle utilisa pour le praticien. Pour une raison inconnu, elle devait secourir cette fille. Au fond de son cœur, elle le savait. Pour elle, son amie était en danger. Mais était-ce son amie, oui étrangement le pilote le savait. Elle se rapprocha un peu de la femme représentant la nation et elle répondit finalement à la question.

- J’ignore ce que je dois faire, mais je vous en prie laissez-moi secourir cette fille. J’ignore pourquoi, mais je dois y aller. Je ferais tout ce que vous désirez, mais je vous en supplie laissé moi partir la secourir. Ils vont lui faire du mal. Les Coordinateurs vont lui faire du mal, je le sens !

Se tournant vers le thérapeute, elle lui empoigna la blouse. Levant la tête, elle plongea son regard marron dans les yeux gris de l’homme. Elle tirait doucement sur la blouse tout en suppliant le médecin de l’aider, puis elle se tourna de nouveau vers les représentants de la nation. Le clinicien faisait un signe de tête à la secrétaire ainsi qu’à l’officier. Un signe de tête négatif. Il savait que vu les problèmes psychologique de la jeune femme, elle se ferait sans doute tuer si jamais elle montait dans son mobile suit. Le praticien s’adressa de nouveau aux envoyés du gouvernement en préparant une injection pour le pilote devenant de plus en plus nerveux et qui maintenant tenait fermement la veste de tailleur de Yumanotsi en lui demandant de la laissé rejoindre son unité.

- Je vous l’avais bien dit qu’il était trop tôt pour ce genre d’entretien. Elle ne se souvient que de peu de chose en dehors de la F.F.T et du fait qu’elle pilote un mobile suit. Elle ne parvient même pas à se souvenir de ses missions et vous lui dite de faire un choix pour son avenir. Comment le pourrait-elle. Réfléchissez un peu madame la sous secrétaire !

La colère gagnait à présent la fille du professeur. Une colère noir qu’elle ne parvenait pas à calmé ni a contrôlé. Elle s’immobilisa face à la délégation, puis observa la porte. Elle analysa rapidement la situation. Deux gardes en arme se trouvaient derrière celle-ci, donc toute fuite était proscrite par la porte. De plus, l’officier et cette femme se trouvaient être sur son chemin. Le regard marron commença une analyse détaillé de la chambre, puis il s’arrêta sur la fenêtre. Elle se situait au troisième étage, mais une plateforme munie d’une coupole se trouvait en contre bas. En prenant son élan, il lui serait peut-être possible de l’atteindre. Par contre, si elle échouait Asuna était consciente qu’elle s’écraserait trois étages plus bas, mais après ce rapide analyse, seule cette solution lui paraissait réalisable. Silencieuse, elle recula doucement allant se collant dos au mur, puis elle observa le médecin se trouvant légèrement en retrait une main dans le dos. Que mijotait-il donc se demanda le pilote qui finalement en une fraction de seconde se mit à courir en direction de la fenêtre. Au moment, où elle s’apprêta à bondir tel un chat, elle sentit une poigne la saisir par la taille et la faire basculer vers l’arrière. Avant qu’elle n’ait eu le temps de dire ouf, une aiguille s’enfonça dans son bras.

Elle tenta de se débattre et de faire lâcher prise au médecin la tenant fermement à présent par le cou. Elle hurlait tel un animal blessé. Entendant le bruit, les deux gardes pénétrèrent l’arme au point dans la chambre et ils mirent en joug le pilote de la F.F.T. L’injection faisant effet, Elmarit se calma doucement et elle se retrouva à nouveau ficelée sur le lit par les poignets. La jeune femme ne se sentait pas très bien. La tête lui tourné à présent et elle avait envi de vomir. Elle sentait le calmant faire effet et elle se mit à murmurer.

- Je n’ai nulle part où aller…je n’ai plus personne pour prendre soin de moi. Ils sont morts, tous morts…ils sont tous morts ! Pourquoi vous acharnez-vous sur moi. Que vous ai-je fait pour que vous me gardiez prisonnière. Je ne vous…vous…

Elle se tut observant à présent le mur opposé à la porte de la chambre. Cette fois, elle contenait les larmes lui montant doucement dans les yeux se demandant si un jour on l’a laisserait tranquille. Asuna n’en avait plus du tout la certitude à présent. Où qu’elle aille les personnes qu’elle aimait ou avait aimé finissaient par disparaitre.

Le médecin se frotta le front en poussant un soupir. Il déposa la seringue usagée dans un plateau en inox, puis il ordonna aux gardes de sortir chose qu’ils firent en lançant un regard en direction de l’officier. Norton s’installa sur une chaise, puis porta son attention sur la femme se tenant debout près de l’entrer. Il hésita un long moment avant de parler en écoutant Asuna dire qu’elle désirait sortir. Avoir un bloc de dessin, ainsi que des vêtements autre que des blouses d’hôpital. Qu’elle désirait se rendre à la plage, qu’elle en avait marre d’être enfermée dans cette chambre vingt quatre heures sur vingt quatre. N’écoutant plus les divagations du pilote, il brisa le silence lié à l’incident.

- Je vous avez prévenu. Elle n’est pas encore remise psychiquement des drogues qu’elle a reçus et je ne pense pas que c’est en la maintenant dans cet hôpital que les choses iront en s’améliorant que du contraire. Nous devons l’aider à aller mieux. Elle est tout juste adulte et maintenant j’aimerais savoir ce que vous désirez faire en ce qui la concerne. Votre but est-il de la renvoyer aux mains des forces fédérales terriennes pour qu’il lui fasse encore subir ce genre de chose pour en faire une machine à tuer. J’aimerais le savoir !

Bien qu’elle puisse paraitre dangereuse, le médecin était persuadé du contraire. Bien qu’un mois se soit écoulé et que certains de ses souvenirs passés soient revenus, Asuna était toujours sous l’influence de substances non identifiés. Il lui faudrait encore une voir deux semaines avant de s’en débarrassé complètement. Par contre, ses souvenirs passés semblaient eux ressurgir beaucoup plus rapidement ce qui lui donnerait une meilleur stabilité mentale dans peu de temps.

D’une voix douce, la jeune femme s’adressa à Stephen ne se trouvant pas dans la pièce, mais en était-elle encore consciente à ce moment précis. Peu probable se disait le toubib s’étant machinalement allumé une cigarette pour faire passé les émotions liés aux évènements venant de se produire. Le regard triste d’Asuna se reporta vers les envoyés de la nation, mais elle restait maintenant silencieuse tendis que le médecin attendait de voir les réactions de la sous secrétaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacegundam.actifforum.com/fiches-validees-d-orb-f98/asun
PNJ
Astray


Masculin Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 10/11/2008

Carte d'accès
Race:
Camp:
Compétences: PNJ

MessageSujet: Re: Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)   Mar 6 Jan 2009 - 23:29

Tout alla très vite. Trop vite...
Yumanotsi écouta vaguement ce que disait le médecin, tandis que le commandant Istaïr l'écoutait avec la plus grande attention.
Pour lui tous ce que disait le praticien était capital, car il comprenait les problèmes que pouvait avoir un si jeune pilote. Lui même avait plus de trente ans, âge important pour un pilote même si Orb connaissait de très rare affrontement.
En revanche la Sous Secrétaire à la sécurité interne s'en fichait éperdument. Mais pour qui se prenait il? Son seul travail était de s'occuper des patients qu'on lui ammenait. Si elle même ou ses supérieurs, comme s'était à présent le cas, jugeait qu'il fallait des réponses dès maintenant à leur questions...et bien elle venait les poser. Point final.
Elle était sur le point de le lui faire vertement savoir, lorsque la jeune Asuna se dirigea vers l'écran de télévision après en avoir mit le son.
Yumanotsi commençait sa réplique tandis qu'Astaïr suivit Asuna des yeux, l'air franchement intrigué. Mais avant qu'Astaïr ait compris ce qui se passait, Asuna tomba au sol avant de se relever comme s'y de rien n'était et commençait à donner son identifiant.
Mais non pas comme un pilote...plutot comme un programme lance sa fonction après une activation...
Inquiets, le commandant etle médecin prenèrent silultanéments des notes de ce qu'elle disait et du flash infos. Yumanotsi s'interrompit et regarda la jeune pilote avec un dédain quasi palpable.
La température de la pièce devint presque hivernale lorsque Yumanotsi répondit d'une voie glaciale à Asuna apès sa supplique:


"-Il n'en ait pas question. Vous allez demeurez ici jusqu'a ce que vous soyez plus...stable..."

Mais elle fut à nouveaux coupé dans ce qu'elle disait par une nouvelle intervention d'Asuna.
Froissée, Madame Yumanotsi semblait sur le point d'exploser lorsque Asuna tenta l'incroyable.
Rapidement maîtrisée par le médecin, Asuna continua cependant de délirer.

Astaïr renvoya les deux gardes à leur postes avec quelques mots pour les rassurer puis prit la parole après les derniers mots du médecin, coupant l'hernes sous les pieds de Yumanotsi.


"-Afin de calmer cette jeune femme, nous pourrions peut être faire jouer notre statut de nation neutre pour requellir cette jeune femme qui semble si chère à notre invité. Ainsi nous pourrions en apprende davantage sur cette histoire et calmer Yuna. Enfin pourquoi ne pas l'installer elle et son amie dans une petite maison en bord de mer? Si les soins physiques ne sont plus nécessaires une simple cela sera plus saint. Une simple surveillance discrète et le tour est joué...
-Pas bête Astaïr...vous vous en chargerez. Personnelement. La marine sera responsable. Docteur? Je vais contacter mes supérieurs et les aviser de la suite des opérations. Nous allons tacher de récupérer son amie, et vous continurez à la suivre médicalement. Est-ce clair?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvais rêves - le réveil d'Asuna (introduction)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Asuna Vesperina Theotanasia Entheofushia Kagurazaka
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Un réveil difficile - Terminé
» Kit pour Asuna
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Seed Mobile Suit RP :: Archives :: Archives du RP-
Sauter vers: